un Printemps Républicain chez les royalistes ? Paye ta cohérence, @LaurentBouvet #NAR #PrintRep

Laurent Bouvet, en vidéo chez les grands démocrates populaires de la Nouvelle Action Royaliste de Renouvin, un type charmant qui, outre ses idées moyen-âgeuses grotesques et même si ce royalisme là – ce qui me fait sourire –  est parfois qualifié de royalisme de gauche selon sa fiche wiki  – a milité contre la dépénalisation de l’IVG par la loi Veil, cela ne s’invente pas. C’est Antoine Germa sur twitter qui m’a filé le tuyau :

Capture.PNG

Comme d’ordinaire en pareil cas, je suis prudent, et méthodique, rigoureux, cherchant forcément la source, voir si elle est fiable ou non, si ce n’est pas un canular, une parodie, une fakenews, un montage… Mais non.   C’est ici, sur le compte you tube de ces royalistes là…

ça prête à rire, ou au moins à sourire, n’est-ce pas ? Et je rêve donc tout haut de voir mettre en pratique illico presto la célèbre devise : « Qui a nuit par twitter périra par twitter… » ;).   J’en suis toute joie, de pouvoir porter un coup (si seulement fatal, ma non troppo) à ce sournois là… tant il m’apparait hautement toxique à notre commune humanité, et à notre société française.  Mais aussi pour ce bien vivre ensemble en train de disparaitre si tragiquement,  que ces gens là ne cessent de conspuer et de railler quand il n’est pas BBR et blanc. Des gens, un clan, une clique en intelligence (vraiment ? ) avec l’ennemi, dont il emprunte si volontiers les mêmes codes, les mêmes outils et les mêmes méthodes, exactement, de harcèlement lors d’ innombrables et si lassantes polémiques au fond raciste,  s’en prenant si volontiers à ceux qui n’ont ni la bonne couleur de peau, ni la bonne religion… Devinez qui, par exemple, un hasard, encore, et encore, est à l’origine de la polémique sur le hijab de Decathlon dont j’ai déjà parlé ici ? Voilà, voilà… Bouvet encore,  ce grand démocrate notoirement antiraciste et républicain qui attaque le décolonialisme, mais défend la liberté d’expression…  de Marsault. Quelqu’un qui a instrumentalisé, tout comme l’extrême droite, exactement, les événements de Cologne à son si médiocre petit profit personnel… Qui, tout comme les fachos que je traque ordinairement,  voit des islamistes  partout… Une obsession chez bien des intellectuels, comme Onfray pareillement, victime d’un choc post-traumatique post attentats, dont la raison et l’impartialité chancellent visiblement…

Quelqu’un qui vit et sévit depuis des années sur la base d’un concept aussi creux que celui de Renaud Camus,  dont il n’est à mes yeux qu’un petit cousin, dans le sillage du choc des civilisations de Samuel Huntington,… si terriblement daté et dépassé, d’ailleurs critiqué dès sa parution, comme en conviendront de plus éminents sociologues que je ne saurais (ni n’ai voulu…) l’être.

Ne change rien, Laurent. C’est toi le meilleur…

Le plus intelligent. Le plus instruit. Le mieux sachant, comme tu me l’as répondu autrefois, sur twitter, m’accablant de ton mépris, sûr du fait – bien que n’en sachant rien, que je ne lisais pas, jamais, ou trop peu, et ne sachant pas de quoi je parle, à propos de laïcité… alors qu’elle a toujours été,  aux côtés de la lutte contre toutes les discriminations,  au plus clair et au plus profond de mon combat personnel depuis mes années de jeunesse, portant le fer dans la plaie, à l’endroit exact où cela était – est toujours –  nécessaire…. Reste bien installé (comme cela est plus confortable)  du haut de ce profond mépris qui te caractérise pour tous ceux qui, fort heureusement, ne te ressemblent pas. Mais qui ont néanmoins, que tu le veuilles ou non, lu Baubérot et bien d’autres… et se questionnent encore, bien que la ligne de démarcation, à mon sens, nécessairement antifasciste, est on ne peut pus claire, face à des gens comme toi.

Mais à part ça, ces quelques légers détails, dont je suis attentivement la progression – à mes yeux, le camp de Bouvet et de ses sbires du Printemps républicain, les républicanistes, – est un ennemi idéologique insuffisamment dénoncé, au même titre que l’extrême-droite.

ya qu’à voir la fin tragique de Valls en Espagne, et à quel point il se compromet… C’est pourtant bien là le camp politique que je pointe du doigt ici. Car il ya une cohérence intrinsèque, et une continuité… Il n’y a qu’à voir par exemple, après cette (apparemment) étonnante présence de Bouvet (de gauche, et populaire, vraiment ?) chez les royalistes, la vigueur avec laquelle Valls a défendu la légitimité (pour lui…par pur nationalisme) du roi d’Espagne contre les autonomistes de Catalogne… Des ennemis, vous dis-je. No pasaran.