Haine des musulman.e.s : ça déborde de partout… #Nocibe #RadioClassique #zemmour

Je ne suis pas juif. Ni musulman. Ni originaire d’Afrique ou d’Asie. Ni Noir. Ni femme. Ni LGBTQ. Ni roumain. Ni tzigane ou gitan. Ni potentiellement l’objet de quelque racisme, mépris ou discrimination que ce soit ¹. Pourtant, ce que je vois, entend,  lis et ressens chaque jour dans ce pays me donne littéralement envie de vomir et de cracher à gros mollards sur la fRance et ses symboles. Un pays dans lequel ce qui se donne à voir et à penser m’apparait de plus en plus méprisable,  comme jamais depuis ma naissance. Envie de me planquer sur une île déserte jusqu’à la fin des temps, s’il n’y avait celles et ceux que j’aime, à qui je me dois. Et puis, je ne suis pas très certain que ce soit mieux ailleurs… Il n’y a qu’à regarder dans le monde, pour y voir parfois  en pire, la mort et/ou la torture en plus,  tout ce que je dénonce ici à longueur de billets de blog…

Ce qui m’amène aujourd’hui à écrire cela, c’est une triste constatation, signant l’échec de mon combat, celui de toute une vie : il n’y a pas, dans ce pays, de réelle volonté de lutter contre le(s) racisme(s) et les discriminations, comme on a pu le prétendre si fallacieusement à propos de l’antisémitisme, il y a peu. Aucune volonté politique ou sociétale réelle. Pire, lorsqu’il s’agit de taper sur les musulman.e.s, dans ce pays, dans une certaine « gauche » comme à droite jusqu’à son extrême, tout le monde s’entend comme larrons en foire. je crois ce que je vois. Le déluge de haine et de rejet de l’Autre qui s’est donné en spectacle hier à l’occasion d’un simple morceau de tissu, hystérisant tous les camps politiques, n’en est qu’un moment paroxystique de plus en plus tristement habituel et caractéristique, comme je l’écrivais déjà dans mon billet dédié.  Il y en a eu et il y en aura d’autres…

Cependant, quand on met bout à bout cet ensemble de signes de notre société malade dans le domaine qui est le mien ici,  les événements ou situations que je décris, détaille et commentent, lorsqu’ils sont pris  séparément,  pourraient n’être éventuellement que seulement symboliques et isolés, donc ne pas faire sens ou généralité. Mais ils deviennent pourtant hélas,  pris ensemble (lorsqu’on regarde avec un certain recul le patchwork ainsi assemblé,  ici, sur ce blog, depuis toutes ces années, dans leur globalité)  une réalité structurelle, comme je refusais de m’y résoudre  jusqu’à présent : il n’y a pas de volonté dans ce pays de lutter réellement contre les racisme et les discriminations. Et cela est en train de détruire le ciment de notre société.

Deux autres exemples, comme si besoin en était, viennent encore et encore illustrer mon propos. La turbine à purin raciste n’était encore pas assez ouverte comme cela dans ce pays de merde… Le premier est constitué par l’insupportable boulevard ouvert à un chantre du racisme et du sexisme le plus rétrograde de notre pays, un petit producteur de haine ordinaire qui constitue depuis trop longtemps déjà une tête de gondole  de nos médias nationaux, et qui semble être pour certains décideurs peu scrupuleux  l’alpha et l’oméga des débats de société. Comme si on ne pouvait pas s’en passer, malgré son évidente toxicité... On ne peut  pourtant pas dire  qu’ il avance masqué, ce multi-récidiviste de la haine raciste, plusieurs fois condamné pour ses propos insupportables

 

Capture

 

Cet  immonde individu est encensé par tout ce que ce pays compte de fascistes et de racistes, malgré les grandes libertés qu’il prend pourtant avec non seulement la morale, et l’humanisme, mais  l’histoire, et la rigueur intellectuelle des informations le plus souvent nuisibles qu’il distille, c’est le moins qu’on puisse dire, et écrire…. Quelqu’un qui (comme un certain Macron d’ailleurs) a voulu réhabiliter Pétain. Quelqu’un qui tente désespérément, comme s’il y jouait sa survie (c’est d’ailleurs financièrement le cas ²) de mettre ses idées au goût du jour et en pratique. Vraiment, un sale type que certains choisissent  pourtant de ne qualifier si pudiquement et lâchement  que de « conservateur »,  quand je n’y vois moi qu’une vulgaire vermine fasciste ayant plusieurs fois tenu des propos révisionnistes et racistes. Comme phare de la pensée éclairée de notre pays, on peut franchement rêver mieux… et un tantinet plus humaniste.

Pourtant, malgré ses multiples condamnations judiciaires, et l’effet désastreux qu’il a sur l’opinion dans ce pays, voilà qu’on apprend donc que Radio Classique lui déroule le tapis rouge… Quel air bien aigre et vomitif que voilà, au moment même où  Sud radio a choisi quant à elle d’en dérouler un autre – si ce n’est le même, un autoroute pour les fachos –  de tapis rouge, à ce vulgaire relais de l’extrême droite qu’est Chouard, après l’immonde islamophobe Bercoff. Pour se justifier, voilà ce que nous raconte comme bobard un certain Yves Calvi, qui n’a décidément, comme beaucoup de décideurs médiatiques actuels, pas les narines très sensibles…

Par delà le cas Szafran dont je me fous éperdument (un autre  sale type qui  à mes yeux n’a franchement rien d’un dangereux gauchiste,  comme on l’a vu lorsqu’il était à l’œuvre chez Marianne avec ses Unes islamophobes puantes),  ce que Durand nous conte comme fable pourrait être entendable si, et seulement si, en face de ce genre d’individus sans scrupules qu’est Zemmour,  il y avait des débatteurs, chroniqueurs et journalistes compétents, représentant une pluralité d’opinions politiques comme celles présentes dans ce pays. Nous savons bien que tel n’est franchement pas le cas, et que la droite  et les libéraux en général y sont clairement sur-représentés. A moins que vous ne me souteniez avoir vu, lu ou entendu des anarchistes, des libertaires, des communistes, des socialistes, au sens originel du terme (et non pas galvaudé par des années de Mitterrandisme naphtaliné et d’Hollandisme maconisé), et pourquoi pas, tiens, des antifascistes ;),  aussi massivement présents sur les plateaux de télé ou de radio que les actuels porteurs de soupe de ce libéralisme carnassier, sans foi ni loi, en train d’agoniser… jusqu’à nous faire crever avec.  S’il y en avait, de vrais gauchistes selon mon cœur et mes tripes, pour apporter la controverse aux habituels soi-disant briseurs de tabous qui n’en sont plus,  tellement l’islamophobie est devenue une réalité intrinsèque de ce pays, il n’aurait pas atteint un niveau aussi inimaginable il y a encore cinq ans.  Car d’anars, de gauchistes ou de porteurs d’opinion de transformation sociale, opposés par principe au racisme, aux discriminations et aux exclusions, je n’en vois  ni n’en entend guère qui soient aussi audibles et visibles que ces trop tristement habituels petits entrepreneurs de haine tristement ordinaires. …  C’est un choix éditorial, qui ne devrait leurrer personne et n’honore pas ceux qui le portent, principaux responsables de l’épidémie de peste brune qui est en train d’abîmer ce pays.

Un autre exemple nous est donné par cette autre affaire, qui je l’espère entraînera le départ du principal intéressé, directeur marketing de Nocibé… A moins que l’argent n’ait pas d’odeur, quand bien même son odeur détestable vous monte particulièrement au nez,  comme ici :

D0f40FPWsAAZc-2.jpg

… Voilà donc la haine raciste porté à un niveau de grossièreté et d’évidence rarement égalé dans ce pays par une personnalité publique d’un tel niveau. Pourtant, tout ce que trouve à y redire la marque, c ‘est ceci, pas vraiment à la hauteur :

Capture.PNG

Voilà qui s’appelle prendre ses responsabilités… On attend de la part des mêmes un niveau d’indignation nationale comparable à l’agression antisémite qui a frappé Finkiekraut… Mais contrairement à l’antisémitisme, qui serait réprouvé unanimement (ça reste encore et toujours à démontrer), il ne m’est pas apparu que la haine des musulman.e.s, qui ne cesse de réapparaitre jour après jour aux quatre coins de nos réseaux (a) sociaux pour tout et n’importe quoi,  soit l’objet de la même préoccupation, alors qu’elle est tout aussi inquiétante, et bien plus largement partagée dans ce pays par les quidams. Mais il faut dire que certains petits producteur de haine, dans ce pays, y ont tout intérêt…

Capture.PNG

Je confirme. Après avoir longtemps refusé cette idée, je suis à présent obligé de me plier à la réalité. Le racisme, dans ce pays, est devenu structurel. Il n’y a pas de réelle volonté de lutter contre dès qu’il s’agit des musulman.e.s, ou réputé.e.s tel.le.s.  Quand on prend des décisions comme celle de réhabiliter Zemmour, envers et contre tout, ou de laisser un cadre dirigeant d’une grande société française commettre une telle injure publique si évidemment et ouvertement raciste sans réagir massivement et publiquement,   il ne peut plus être affirmé ou confirmé que la volonté de lutter contre le racisme dans ce pays est réelle.

Capture.PNG

Parce que comme on le voit chaque jour ici, des preuves de haine, par contre, on en a. Plein. Un peu trop. Chaque jour. ça déborde…

Médias français, surtout, ne changez rien…

(… Cette Une a été  réalisée avec le précieux concours de Renaud Camus

D0hCV6_XgAIY3Ha.jpg

¹ … hormis peut-être de par ma pauvreté…  Un réel objet de mépris, en Macronie, c’est un fait.

² … tant sa petite industrie de la haine est prolifique, bien que ses dealers soient de plus en plus nombreux sur le marché.