le pus du #complotisme dans les plaies de notre société

Je n’ai cessé de dénoncer ce fléau depuis que ce blog existe, c’est à dire plus de 10 ans maintenant. Il est présent partout sur Internet et n’a cessé de se développer, envahissant tous les tuyaux, jusqu’aux mieux informés. Et la merde est en train de déborder des canalisations, de partout… Peu de gens peuvent prétendre de toute bonne foi avoir été épargnés. Des théories complotistes et conspirationnistes, j’en ai vu de toutes sortes, pendant toutes ces années que je scrute le net, de plus en plus délirantes, au point que je ne sois plus surpris de grand chose qui puisse me mettre en PLS… La dernière qui fait führer est celle du gourou Asselineau, dont plus rien ne m’étonne vraiment  non plus. Pour tenter de mettre en haleine ses adeptes, il faut bien ça… Sa dernière théorie ridicule selon laquelle l’Union Européenne serait un projet nazi a pu être démontée en trois coups de cuillère à pot par une jeune You tubeuse d’une vingtaine d’année, c’est dire.

Capture.PNG

Mais les traces demeures, qui s’inscrivent sur des rumeurs persistantes du même niveau de non-analyse et d’absence de sens critique.  Le parti groupusculaire d’Asselineau, l’UPR,  dont les morpions tentent si avidement de croire qu’ils sont légion en squattant les réseaux sociaux est lui-même une boule de pus complotiste, qui attire tous les détraqués et les perdus de notre société malade. Lesquels, si vous osez utiliser vos connaissances et votre sens critique, opposant votre raison à leurs croyances, ne vous lâcheront plus, jusqu’à vous faire rendre gorge… Pour s’en débarrasser, je sais de quoi je parle, une seule solution : les bloquer directement, sans sommation. ça ne sert strictement à rien de discuter avec des gens qui sont si clairement sous emprise et dans l’irrationnel. Mais ce ne sont pas les seuls complotistes de la terre, il y en a  bien d’autres, un peu partout, et dans tous les partis, même si leurs dirigeants s’en défendent bec et ongle, pour la galerie…

L’un des complotistes à la petite semaine dont les réseaux sociaux sont constellés, a été formaté par You Tube et nivelé par facebook (à moins que ce ne soit l’inverse).  Il est en train de briller au firmament du complotisme, alors qu’il surgit si clairement d’un néant dont seul un mouvement aussi problématique en la matière que les gilets jaunes ont pu le tirer : celui qui se fait nommer  Flye Rider, et n’est que Maxime Nicolle. Malgré tout ce que l’on sait de lui,  voilà qui n’empêche nullement de le recevoir sur les plateaux de télé, et un parti dit sérieux, LFI, de signer des tribunes avec lui, entre autres personnalités problématiques de ce point de vue. Son complotisme délirant vient pourtant de récidiver de la plus navrante  des façons qui soit :

 

source

Cependant, s’il convient en effet d’en finir avec les théories du complot sans queue ni tête, il convient aussi d’en pointer les responsabilités.

Car je n’ai pas quant à moi la mémoire courte, ni la réflexion atrophiée par le court terme des médias et du journalisme en mode BFM.  Le complotisme le plus détestable, qui remonte encore et toujours au complotisme maître de tous les autres, celui du grand complot juif qui nourrit l’antisémitisme, ne date pas de la dernière pluie, ni des gilets jaunes. Mais il est  vrai que montrer d’un doigt empli de mépris le complotisme hallucinant d’un Gilet Jaune de cet acabit là, visiblement acculturé politiquement et dénutrit culturellement, qui ne possède pas la structure intellectuelle nécessaire pour se protéger des stigmates du complotisme le plus vil, permet tranquillement de s’absoudre de ses propres turpitudes en la matière, et de celle des médias main-stream en général… Pourtant, leur responsabilité dans ce qu’ils ont donné à manger culturellement et intellectuellement à leurs lecteurs/trices et à leurs téléspectateurs/trices est immense… Comme si les Unes si tristement habituelles du Nouvel Obs, de l’Express ou de Marianne par exemple,  sur les francs macs ou sur le grand remplacement islamique,  n’était le fait que des seules classes populaires…

 

… Je ne peux m’empêcher de penser que par delà l’aversion pour la frange la plus brunâtre des gilets Jaunes, celle que je conspue ici en l’observant et la débusquant chaque fois que je le peux, il y a aussi et surtout, derrière la critique de ce complotisme, une part de pauvrophobie

Pourtant, non, tous les pauvres ne sont pas aussi idiots, ni complotistes, ni racistes et xénophobes que Flye Rider, n’en déplaise à une soi-disant intelligentsia qui a elle-même si gravement fauté. La logique du bouc émissaire, on sait trop bien ce qu’elle recouvre, et quels sont les processus de déculpabilisation à l’oeuvre…. Nul.le ne devrait plus être dupe.