Un (ancien… sic) élu #FN de #Montpellier condamné pour #homophobie publique #LGBT

Je viens d’apprendre que  le conseiller municipal (ex-FN) de Montpellier Djamel Boumaaz,  qui avait cru pouvoir donner libre cours à son homophobie débridée en s’en prenant publiquement à un symbole LGBT vient d’être condamné  :

image.jpg
source

L’effet magique d’Impulse

A l’issue de l’audience devant le tribunal correctionnel il s’attendait à un éventuel rappel à la loi mais cet après-midi l’élu municipal ex-FN Djamel Boumaaz a été lourdement sanctionné à six mois de prison avec sursis et 5 ans d’inéligibilité dans l’affaire dite du « Rainbow flag ». (source)

Rappel des faits : 

Le 18 mai 2016, lendemain de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, Djamel Boumaaz avait sollicité les médias pour une opération choc. Midi Libre avait accepté de suivre son action choc. Tandis que la Municipalité avait décidé en solidarité de hisser un Rainbow Flag en complément des drapeaux institutionnels pour montrer son attachement à la diversité et à la lutte contre les LGBTphobies, l’élu disait vouloir « alerter l’opinion publique sur le lobby LGBT », qui selon lui « infiltre institutions, collectivités, écoles et bientôt nos crèches » en détachant le drapeau et tentant de l’enterrer. (source)
… et le type se plaint et couine en faisant mine de s’indigner – quel mauvais joueur – d’une décision « politique » (rires).Habituel, chez les bas du front, en pareil cas, ce genre de ligne de défense grotesque… Mais ça tombe bien, comme ton geste se voulait lui aussi, tellement politique, te voilà puni par là même où tu as pêché…  Tu voulais être célèbre et fortement médiatisé, Djamel ? Ben voilà, c’est fait. Maintenant, c’est malin, tout le monde sait que tu schlingues… Un peu de déodorant pour ta petite cervelle malodorante, ou bien ? 😉