ces villes gérées par un air de haine #RN

* sur le titre, je développe ici

En observateur attentif de l’extrême-droite de ce pays, je ne manque jamais une publication du site VISA de la Conex,  et plus particulièrement celle des chroniques « lumière sur mairies brunes«  (qui ont déjà donné lieu à plusieurs publications papier)  :

Que ce soit à Hénin-Beaumont ou Hayange, à MarseilleBéziers ou Beaucaire, j’ai vu très concrètement et factuellement au quotidien pendant toutes ces années comment étaient et sont encore gérées les villes sous emprise du FN, maquillé en RN. Tout n’y est que haine, mensonges et trahisons, conflits entre bandes rivales ou/et conflits d’intérêts, racisme et exclusion, attaques contres l’opposition, y compris contre les associations humanitaires et d’entraide sociale, comme on l’a vu si tragiquement pour Hayange, dont le maire s’en est pris nommément aux membres du Secours Populaire.  Pour le parti des pauvres et des sans voix (soi-disant), voilà qui fait tache… Et bien que je le sache déjà pour les observer de suffisamment près (et purée, ce que ça schlingue), ça va encore mieux en le voyant écrit par un autre. Surtout quand il s’agit de sa spécialité universitaire : l’observation de la gestion municipale par l’extrême-droite. C’est une qui connait son sujet pour habiter dans une ville gérée par le FN/RN qui partage avec nous cet article (j’espère qu’elle se reconnaitra. Courage à elle)

Dzwx2a-WkAE6-jk.jpg

Extraits significatifs :

CaptureCapture2Capture3
CQFD. Merci Monsieur.