le (s) #cyberharcèlement (s) de #RiposteLaique porte(nt) atteinte à la dignité humaine

Riposte (si peu) laïque nous avait déjà habitués au pire. On s’étonne encore et toujours que pareil site ordurier,  à la solde du FN/RN,  qui contrevient si frontalement et visiblement à la législation française puisse encore exister. Racisme, antisémitisme, islamophobie, homophobie, appel au harcèlement d’enseignants dont ils publient des listes en appelant « à les virer »… Tout leur est permis, sans la moindre sanction d ‘aucune sorte. Pourtant, on sait bien qui est derrière... Alors, où est le problème, cette fois ? Le site serait hébergé à l’étranger ? Voilà qui ferait tache, pour des patriotes… (rires).

Ils viennent encore de s’illustrer brillamment, à la hauteur et avec le raffinement qui leur est propre,  en lançant une fatwa  campagne de cyber-harcèlement à l’encontre de Lydia Frentzel, une élue marseillaise d’EELV, suite à la sortie sexiste ordurière de Ravier, du RN, à Marseille, que j’avais déjà évoquée ici. Et comme elle a osé porté plainte, voilà ce qui lui arriva :

Capture
source

… rapport à ça, et suite tristement prévisible de cette publication particulièrement insupportable de Riposte Laïque   :

Capture.PNG

Tout comme Démocratie Participative, leur cousin en dégueulasserie ordurière, on se demande vraiment jusqu’où on peut aller, en matière d’abaissement de l’autre et d’atteinte à la dignité humaine, dans ce pays, avant que les autorités n’agissent… Ce site ne date pourtant pas d’hier, et n’en est pas vraiment à sa première agression.

2 réflexions sur “le (s) #cyberharcèlement (s) de #RiposteLaique porte(nt) atteinte à la dignité humaine

  1. Riposte Laïque est hébergé en Suisse, donc on voit mal comment on pourrait le faire fermer, vu qu’il n’est pas sou juridiction française. En revanche, les propos qui y sont tenus peuvent être attaqués en justice en France, puisqu’ils y sont accessibles. C’est d’ailleurs déjà arrivé, avec condamnation à l’appui.
    Beaucoup de sites de la fachosphère sont hébergés à l’étranger, le discours de ces prétendus « patriotes » étant souvent condamnable enFrance. Fdesouche, par exemple, est hébergé au Canada (par un hébergeur indien, je crois).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.