#Baron et #Chalençon en #GiletJaune, ou les délires d’une secte : le #CNTF de #Fiorile

J’étais déjà assez stupéfait devant ce qui m’apparaissait alors comme une aberration totale, issue d’un cerveau particulièrement torturé par des errements idéologiques dont j’ai du mal à définir la teneur exacte, tant ils empruntent de chemins tortueux… Je veux parler de Sylvain Baron en général, et de son dernier exploit connu en particulier : celui de faire avec d’autres gilets jaunes (probablement aussi déjantés) le siège d’une base aérienne de l’Indre pour appeler l’armée à la rescousse du mouvement, dans la perspective  de destituer Macron, comme ils l’explicitent directement dans ce communiqué.  Pareil délire me laissait sans voix, tant cela dépasse le cadre du raisonnable.

Mais voilà que j’apprends ce matin qu’un autre, tout aussi agité du bocal que Sylvain Baron,  emprunte le même chemin mystique délirant :   Chalençon, que j’avais déjà épinglé ici en raison de son racisme et de son appartenance à l’extrême-droite, via DLF…

Après Baron, Chalençon donc….  qui appelait déjà, lors de mon dernier billet le concernant à la prise du pouvoir par … le général Pierre de Villiers. Difficile de n’y voir qu’une simple coïncidence, quand on sait comme moi  certaines connivences idéologiques, proches de l’extrême-droite conspirationniste. J’avais déjà une intuition lors de la sortie mystique de Baron lorsque j’ai lu leur communiqué délirant, qui me rappelait quelque chose dans le style d’écriture. Mais maintenant, je n’en ai plus aucun, d’autant plus que je sais que les adeptes du grand gourou Fiorile et de son Conseil National de Transition sont bien  présents dans les manifs de gilets jaunes, comme on peut le constater sur cette image, obtenue grâce à l’une des taupes de la fachosphère à qui je l’ai empruntée (un prêté pour un rendu… vu ce qu’il a fait lors du procès de Méric, cette ordure : renseigner les fachos). Le recours à l’armée pour reprendre le pouvoir (illégitime à ses yeux) au nom de mystérieux citoyens lésés de leurs droits est en effet la marque de fabrique des délires du gourou Fiorile, dont c’est une obsession.

CaptureCapture2

Mais après tout, et si c’était moi, misérable et indécrottable incrédule, qui était dans l’erreur ? Et si  l’armée, dont plusieurs généraux en retraite (Martinez, Piquemal, et autres…) ont en effet été surpris dans des mouvements de sédition,   se joignait en effet à leur combat contre le mal pour détrôner Macron ?

Je dois cependant pour être tout à fait honnête, laissant par là même tomber mon masque de cynisme désabusé et ironique habituel,   vous avouer un petit truisme à la façon de Marie Darrieussecq ; je suis comme une truie qui doute.

Mon hypothèse première vole en effet plus volontiers vers celle de départ : le délire mystique d’individus sous emprise sectaire. La suite au prochain épisode… J’essaie de mieux étayer tout cela, promis. Là, je pars en week-end, loin de ce monde de tarés, coupé d’internet. Question de santé mentale…. 😉

Nota bene : je ne comprends même pas que certains soi-disant journalistes (encore, en Italie, où ils ne sont pas connus, passe encore. Mais en fRRance !!!! ) puissent prendre tout cela au sérieux… sans au moins décrire dans quels cercles idéologiques concentriques évoluent ces… (non rien, je ne voudrais pas tomber sous l’accusation de validisme…. 😉