Du sursis pour des agents immobiliers racistes ? Pas cher payé…

Alors qu’ils ont été pris en flagrant délit de racisme au sens le plus obtus du terme, deux agents immobiliers, un père et son fils, ont été condamnés à Evry à quatre et deux mois de prison avec sursis pour avoir refusé de louer des biens à des personnes au seul motif de leur couleur de peau. On ne peut pas dire que cette peine soit particulièrement dissuasive… Pas cher payé !

« Je vous préviens tout de suite, je ne veux pas de locataires blacks, pas d’arabes, pas de japs, tout ce qui n’est pas blanc, je n’en veux pas »

… Non, Monsieur l’auteur/e de cet article pour l’AFP.  Pour moi, le racisme ne sera jamais ordinaire. C’est une aberration idéologique, morale et éthique, sociale et pour tout dire, le signe d’une dégénérescence spécifique que j’ai du mal à qualifier, définir, excuser.  A combattre absolument. Car sans ce principe fondamental de l’égalité de tous, toute discussion devient inutile : les protagonistes n’étant pas égaux d’emblée, le débat est impossible, puisque d’avance déséquilibré par le sentiment (et la certitude, parfois, pour les racistes les plus invétérés, comme les fachos que je combats ici) de la supériorité de l’un des protagonistes sur l’autre. Le débat est donc par nature faussé. Aussi, je suis forcément ravi que ce soit un délit, à traiter comme tel. Point barre. Cela ne souffre à mes yeux comme à mon esprit aucune discussion.

En complément, c’est à lire
Capture