#Haters : les crétins de #JVC vont se transformer en bisounours ( et @DamienRieu en dame pipi)

Capture.PNG

L’un des principaux sites de harcèlement en ligne, comme maintes histoires l’ont déjà amplement prouvé ( notamment celle-ci), sur lequel des meutes de haters acculturés et totalement dépourvus de la moindre éthique personnelle pouvaient donner libre court à leur déferlement de haine raciste, sexiste et homophobe, vient de déclarer sa flamme à l’Union Européenne en ces termes :

Webedia, propriétaire de JeuxVideo.com, adhère au code de conduite européen contre la haine en ligne. Celui-ci exige le contrôle des signalements en moins de 24 heures.

Dailymotion n’est plus la seule entreprise française à adhérer au « code de conduite » de l’Union européenne contre la haine en ligne. Depuis le 4 février, une autre société hexagonale accepte que soit évaluée sa capacité à supprimer rapidement les propos haineux et illégaux publiés sur ses espaces : il s’agit de Webedia, l’éditeur des sites JeuxVideo.com et Allociné. Entre autres.

« Par notre adhésion, nous souhaitons être toujours plus transparents et construire les garde-fous nécessaires à l’usage responsable de nos services. C’est en nous engageant à veiller au respect de tous que nous garantissons la meilleure liberté d’expression » (source)

On notera que même des sites aussi peu crédibles en termes de respect de l’être humain – compte tenu de leur modération si terriblement défaillante – que Twitter, Facebook, Microsoft, YouTube, Instagram et Snapchat sont également concernés. Mouais… On y croit. #oupas. Ce n’est pas la première fois en effet que j’assiste à ce genre de déclarations d’intention depuis que j’observe ce phénomène … Quant à la réalité de l’importance des propos haineux sur le net, je l’observe tous les jours. Et c’est pas beau à voir…

Et devinez qui est au cœur de ce déferlement de merde ? Comme je ne suis pas étonné…

Capture.PNG

 

 (sur Damien Rieu, chargé de com de la mairie RN de Beaucaire, lire…)

Pour moi, la banalisation des propos haineux sur internet est l’un des enjeux majeurs de notre société, et un angle tout aussi important que le combat de rue de la si éminemment nécessaire lutte antifasciste. Les deux sont on ne peut plus complémentaires.

Post-scriptum : #Mékeskisoncons… Qui ? Ces feignasses de gamers qui viennent visiter ce blog la nuit, pour y déposer ce genre d’excréments, que je laisse ici à toute fin utile d’édification des masses laborieuses… Les ravages du phénomène lolcatmdr expliqués par l’exemple  (et j’en ai d’autres…)

Capture.PNG

Post-scriptum 2 : j’étudie les derniers développements de ce billet avec une certaine délectation. Les gamers au front bas, jamais à cours d’une outrance, qui sautent sur mon chiffon rouge en coassant, répandent ceci, ce qui ne me concerne en aucune façon. je n’ai bien sûr en aucun cas appelé à fermer quoi que ce soit, mais simplement à respecter la loi, en bannissant les propos racistes, sexistes et homo/transphobes, bref, l’habituelle merde d’extrême-droite, point barre. Et voilà comment ces neuneus là transforment mon propos, à leur inimitable façon :

Capture.PNG

Capture.PNG

Merci de me donner la démonstration en temps réelle de votre bêtise crasse. Surtout,  ne changez rien.