#Alsace : le prof d’histoire est un nazi #bastionsocial (mais chuuut ! faut pas le dire)

Militant de premier plan du Bastion dit Social de Strasbourg ¹, il a pourtant été embauché par un lycée catho (sic) qui ne connaissait pas son passif de  nazillon raciste/xénophobe militant… C’est ballot.

Heureusement, plus que quelques semaines avant que son contrat n’arrive à échéance, le 8 mars 2019.  C’est quand même encore trop long, avec une ordure pareille… Pauvres gosses. je les plains.

Plusieurs membres ou fondateurs ont également été condamnés pour des faits de violences ou d’injures racistes. Son actuel leader, Valentin Linder, par ailleurs responsable de la section strasbourgeoise, a été promu après condamnation de son prédécesseur pour incitation à la haine raciale. Il n’hésite pas à poser sur les réseaux sociaux avec un fusil d’assaut ou des gants de free fight avec une référence au groupe de hooligans « Strasbourg offenders« . (source)

Charmant, n’est-ce pas ? Vous leur confieriez vos chères têtes blondes, vous ? Voilà, voilà…

Et déjà, des tréfonds de la fachosphère, les appels de la meute à lyncher les journalistes qui ont fait le job pour les DNA se commettent en leurs habituelles traînées de vomi…

capture

Chez Breizh-info, ça sent toujours autant le brun..

¹ Ledit Bastion soi-disant social de Strasbourg qui s’est ridiculisé en prétendant venir en aide à un SDF… ce qui s’est révélé totalement faux.