Sortir à Paris : une petite soirée aux flambeaux chez les fachos, ça vous tente ? #GenerationIdentitaire #NONazis !

Ce moment merveilleux de notre démocratie macroniste tellement moderne que plusieurs centaines de vermines fascistes (dont on connait à présent dans le détail les idées comme les actes bien dégueulasses) ont pu défiler tranquillement dans les rues de Paris ce samedi 12 janvier sans être aucunement inquiétés par les forces de l’ordre.  Pourtant, l’événement n’était pas franchement clandestin…

Toutes les victimes de violences policières pour moins que ça,  ceux qui se font régulièrement gazer et mutiler à coups de LBD en participant pacifiquement à des manifestations un peu plus humanistes que celle ci apprécieront ce traitement de faveur des forces de  l’ordre… dont on me dit dans l’oreillette qu’elles sont en majorité acquises à leur cause idéologique si discutable.

@Tristanmf a raison de pointer l’étrange similitude entre ce défilé fasciste français et celui de Charlottesville… dont les conséquences furent si funestes qu’on se demande pourquoi la préfecture de Police de Paris n’est pas davantage intervenue… Seraient-ils protégés en haut lieu ?

Ils sont même allés – ultime provocation –  jusqu’à faire une minute de silence pour les gilets jaunes « tombés » durant les manifs… Les signataires de l’amnistie les concernant peuvent être satisfaits de cette étrange convergence de vue, signant un insupportable confusionnisme de circonstance.

Et pendant que cette marée brune se pavanait tranquillement, avec la bénédiction du macronisme triomphant, nos amis antifas parisiens ont rendu une petite visite au local des susdits bas du front… national.

Vous allez voir qu’une fois de plus, ce sont les courageux militants antifas qui ont fait ça qui vont s’en prendre plein la gueule par les flics, comme à Lyon,  pendant que les nazillons peuvent tranquillement manifester en plein Paris leur haine de l’Autre en continuant à plastronner… Comme j’ai honte de ce monde là.

PDM