Confier son SO à un nazillon, vraiment, les #GiletsJaunes ? (et @LeHuffPost qui lui tend la perche…)

Je suis sur le cul. N’en reviens toujours pas.  Cerise pourrie sur le gâteau à la merde raciste que j’écrème tous les jours depuis qu’ont commencé à se mobiliser les gilets jaunes, il y a maintenant plus de deux mois…  Voilà ce que j’apprends par Arnaud Ferrat, qui entre parenthèses fait un excellent travail d’observation qu’il retransmet via un long thread sur twitter de ce mouvement depuis le 30 Novembre 2018, sous différents aspects :

Capture.PNG

… Le même dont j’évoquais ici il y a quelques jours seulement la carrière déjà bien chargée en dégueulasseries. Confier une tâche de ce type à une barbouze fasciste pareille, franchement, faut pas avoir de morale, d’aucune sorte. Mais en plus, les nuls du Ouf Pouf (comme nous l’appelions dans une autre vie, avant que je ne vire du côté des féminazis ;), lui tendre un micro, si peu de temps après que nous n’ayons pas eu de mots assez durs pour Paris Match, quand ils avaient mis l’antisémite notoire Ryssen en Une, franchement… Va falloir vous payer les services de gens un peu plus compétents sur les sujets dont vous causez, vous aurez moins l’air de truffes…  je dis ça, je dis tout.

Mais pour en revenir au fond de cette info, il y a de quoi être stupéfait quand on connait les idées nauséabondes de ce sale type… Je n’aimerais pas en effet être un.e « racisé.e » (un mot que je n’aime pas trop…) dans les mains de cette ordure raciste là… Faites passer. (Parait qu’il se fait appeler Anthony, selon mes sources. Foireuses ? A voir… )

La suite au prochain épisode.

(surtout, ne pas vomir…

Post-scriptum : peut de temps après avoir écrit et publié ce billet, voilà ce que l’on trouve dans l’article du Huff Post :

Capture.PNG

Dont acte.

Post-scriptum : histoire de se rattraper sans doute,  le Huffington Post a commis ceci, qui nous en dit encore plus sur le personnage. Parfait. Merci.