L’immonde cortège de tête des #Giletsjaunes de #Chambéry

C’est avec stupéfaction que j’apprends que le cortège de tête de la manifestation des gilets jaunes à Chambéry était constitué par…  des militants du Bastion Social, selon France Bleu. Comment peut-on décemment défiler derrière ce genre de vermines fascistes  ?

La manifestation s’est déroulée calmement mais dans une ambiance un peu tendue. Nombre de militants de gauche avaient parfaitement repéré que les porteurs de la banderole de tête étaient des membres de Bastion social, un mouvement d’extrême-droite.

Dès la fin de la manifestation, certains ont réagi à cette présence. C’est le cas du PCF avec un communiqué adressé à la presse à 12:35 : « La section PCF de Chambéry se désolidarise des mots d’ordres nauséabonds prononcés par la tête de cortège de la manifestation du samedi matin. La lutte légitime des gilets jaunes sur le pouvoir d’achat et la justice fiscale, soutenue par les communistes, ne doit pas être l’occasion pour des groupuscules xénophobes de déverser leur haine. »

Moi, si j’avais été présent, ce n’est pas avec un communiqué que j’aurais réagi… Si vous,  ça ne vous dérange pas de défiler derrière ce genre de merde raciste, moi, définitivement si.

Si ce mouvement social ne veut pas être réduit à ces néo-nazis, qu’il commence d’abord par évacuer de ses rangs ce genre de furoncles anti-démocratiques là, comme cela a été le cas à Paris où des antifas ont sorti des militants de l’Action Française à coups de pompes dans le cul, comme ils le méritent amplement quand on connait leurs œuvres bien dégueulasses...

P.S. Et j’apprends qu’à Angers, c’était kif-kif, pas une exception donc : des militants de l’Alvarium étaient également en tête de cortège avec cette banderole :

Réac… tualisation (au 22/12/2018)  : on en sait à présent un peu plus sur l’identité des bas de plafond dont il s’agit grâce à l’excellent travail de proximité de nos valeureux camarades du Réseau Antifa de Savoie… Belle brochette. Faites passer, afin que ces neuneux là ne puissent plus jamais contaminer quelque manifestation que ce soit sans être aussitôt repérés.