Répression policière à #MantesLaJolie : une ligne jaune vient d’être franchie

Capture.PNG
Ailleurs que dans notre pays, qui fait honte à qui, franchement ?  (source)

Aujourd’hui, on voit bien qu’il est de plus en plus difficile de manifester, même pacifiquement, sans être agressé par les forces de l’ordre, insulté, gazé, matraqué, éborgné, blessé par des grenades ou des flashballs comme des incidents récents l’ont amplement démontré, qui font état d’un usage disproportionné de la force. Le simple fait de manifester est de plus en plus menacé, au point que des gens puissent avoir peur d’exercer leur droit le plus élémentaire et démocratique qui soit. Seuls les plus aguerris d’entre nous s’y essaient encore, par militantisme et convictions fortdement ancrées, dorénavant…  Le but serait-il de dissuader toute opposition de se manifester qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Dans une soi-disant démocratie, qui n’en a plus que la peau de chagrin, cela est intolérable. Et ce que je viens d’apprendre ce matin à propos de ces arrestations massives à Mantes La Jolie,  avant de commencer une longue journée de travail pour des cacahuètes,  m’est proprement intolérable. Qu’on s’en prenne à des adultes, encore, cela est bien sûr déjà bien détestable. Mais des gamins, voilà, qui m’est particulièrement inadmissible et douloureux. Que sommes nous devenus, à quel point notre inaction est-elle coupable, nous autres, adultes, au point que nous  ne parvenions plus à protéger nos enfants  de cette répression injuste et intolérable ? Faudra-t-il donc des morts, un nouveau Malik Oussekine, un autre Zied ou un autre Bouna pour que les uns et les autres agissent enfin dans le bon sens, par delà les habituels clivages partisans ? Une ligne blanche est en train d’être franchie et quiconque ne s’en indigne pas ( et plus si affinité… et possibilité)  ne mérite pas le nom de démocrate, et encore moins d’humaniste.

Capture.PNG
« « Voilà une classe qui se tient sage » (un flic, en voix off, dans une vidéo, pourri par un cynisme insupportable…).

Jusqu’où faudra-t-il  donc que la répression aille pour qu’enfin vous vous souleviez ? Si même le fait de s’en prendre avec tant de violence à nos enfants n’arrive plus à vous émouvoir, c’est que ce monde est perdu : mûr pour le fascisme.

Post-scriptum : le défenseur des droits a été saisi de cette affaire.

Les avocats des mineurs interpelés s’indignent eux aussi des conditions dans lesquelles se sont déroulées les gardes à vue de mineurs dont les droits n’ont pas été respectés.

2 réflexions au sujet de « Répression policière à #MantesLaJolie : une ligne jaune vient d’être franchie »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s