le drapeau brun de l’ #antisémitisme flotte sur l’ #ISSEP (l’école des bas du front de Marion Le Pen)

Quand le drapeau brun et moisi de l’antisémitisme flotte sur l’école des bas du front de Marion Maréchal nous voilà Le Pen… Ce que l’armée elle-même n’a pas voulu pour St Cyr, la petite fasciste le revendique donc pour son « école », dont on sait quels gosses de riches aux idées moisies elle entend couver… CQFD.

Capture.PNG

Honte de rien, les neuneus… Tout est bon pour faire du buzz, même en version brune.

2 réflexions au sujet de « le drapeau brun de l’ #antisémitisme flotte sur l’ #ISSEP (l’école des bas du front de Marion Le Pen) »

  1. Bof… Loustaunau-Lacau était royaliste, antisémite en paroles dans les années 30 et antistalinien enragé. C’est trés banal pour cette époque.
    Il a surtout été résistant, fondateur du réseau Alliance (le plus gros réseau de résistance), arrété, torturé et déporté. Il a survécu. Et la République lui a même pardonné en le réintégrant dans l’armée (commandant viré en 38, il a fini général).
    Les Saint-Cyriens l’avaient choisi cette année à cause de sa résistance, c’est le pouvoir qui a dit non par idéologie. Que Le Pen reprenne son nom n’a rien d’étonnant : extrême-droite et résistant, c’est inespéré pour elle !
    On a eu un autre gars d’extrême droite devenu résistant. Il est devenu ministre dans les années 50, et président en 81. Personne n’a moufté !

    J'aime

  2. Voilà bien des années que je lis ou survole Gauche de combat. Avec de plus en plus de gêne. Je ne vous comprends pas.

    Depuis plusieurs années vous semblez vous attacher toujours plus aux divers guignols sans pouvoir et sans grande influence. Par contre vous êtes toujours silencieux sur tous les fachos au pouvoir.

    Pas un mot sur Gaudin et sa maffia qui ont tout de même encore huit morts sur les mains et alors que l’affaire a fait grand bruit au contraire de la plupart de ses multiples casseroles. Pas un seul mot sur le climat général marseillais où, parmi de multiples exactions, deux flics peuvent tuer une vieille dame à sa fenêtre parce qu’elle est arabe.

    Pas un mot sur Macron qui depuis un an et demi applique un programme que ne désavouerait pas le pire des mouvements fascistes au point que Orban cite Macron comme un modèle et un « frère ». Pas un mot sur le comportement de la police de Macron envers les lycéens, les étudiants, les manifestants, les ouvriers, les syndiqués, les gilets jaunes, les menacés de licenciement ou autres protestataires.

    Pas un mot sur la maire de Calais, sur le maire de Nice, sur le président du Conseil général des Alpes maritimes, sur le maire d’Orléans, sur le maire d’Angoulême, sur le président du Conseil régional Nord-Picardie, etc. Rien ! Jamais UN seul mot sur tous les fachos au pouvoir dont les décisions condamnent sans pitié opposants et pauvres gens sans défense.

    Par contre on ne cesse de vous lire au sujet de pantins sans pouvoir et sans auditoire. Si vous parliez de Marseille je suis sûre que vous nous trouveriez un connard inconnu dans son propre quartier et incapable réunir dix personnes dans un bistrot de Noailles. Mais jamais vous ne consacrerez le moindre billet à la farouche volonté municipale de chasser cent mille habitants pauvres de la ville.

    Votre côté « grande bourgeoisie parisienne », alors qu’on sait que vous ne roulez pas sur l’or en Lorraine, est vraiment fort déconcertant.

    Je n’écris jamais le moindre mot sur internet, j’ai autre chose à faire… mais votre obstination est parvenue aujourd’hui à me faire sortir de mon silence.a

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s