Filoche fait la promotion du nazi Le Lay (mais ne voit pas où est le problème)

Capture
source

Certains n’apprennent donc jamais de leurs erreurs du passé, qui leur ont pourtant coûté si cher. Il n’empêche : ils récidivent, butés qu’ils sont, persuadés  jusqu’au-boutistes qu’ils ont toujours raison, seuls contre tous. Filoche est visiblement de ceux là. Cela ne lui suffisait donc pas de relayer sur twitter une publication antisémite sous prétexte d’anti-macronisme. Cela lui avait pourtant valu l’exclusion du PS. Mais il faut croire que cela ne l’a pas vacciné pour autant contre la peste brune. Voilà maintenant qu’il relaie en effet ni plus ni moins que le multi-récidiviste de la haine antisémite, le nazi Le Lay, que l’on dit probablement derrière le site à vomir toutes ses tripes qu’est Démocratie Participative.

Capture.PNG

Et au lieu de reconnaitre son erreur, il rétorque par l’argument si peu entendable (mais tellement entendu venant des mêmes quand ils sont pris la main dans le sac) qu’après tout, qu’importe le support puisque l’information ou la photo serait vraie. C’est bien là tout qui nous différencie, nous autres antifas, de ces petits relais terriblement banalisés sur les réseaux (a) sociaux de l’épandage de complotisme et de confusionnisme auquel on est en train d’assister en ce moment. C’est le cas de plus en plus fréquent non seulement parmi la fachosphère, ce qui n’est pas une nouveauté en soi puisque c’est leur spécialité. Mais plus grave, on peut observer ce phénomène de contamination y compris dans une certaine gauche qui se fout des moyens du moment qu’elle a la fin. Faisant cela, ceux qui s’en rendent coupables se rendent de facto complices du pire de l’humanité, plutôt que du meilleur. Et ça se dit de gauche. Faudrait voir à faire en sorte que ça ait encore un peu de sens, sans quoi je ne pourrais même plus m’en revendiquer, si ça continue. Je veux bien être gentil, mais faut quand même pas pousser… Quand on dit, fait et relaie de la merde pareille, on ne répond pas ; on se fait tout petit. Et on reconnait son erreur. Tel n’est pas le cas. Une fois, ça va, deux foix, bonjour la mauvaise foi. Filoche, un antisémite qui s’ignore ? Ben tiens, continue donc à nous prendre nous pour des cons.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s