Pourquoi je dénie à #LFI le droit de se prévaloir de l’antifascisme

Capture.PNG

Pour qui se prennent-ils, ces antifascistes d’opérette qui ne répugnent pourtant pas au culte du chef, comme on y a si tragiquement assisté dernièrement ?

Entre Mélenchon qui appelle à voter pour Salvini, qui menace des journalistes, qui incite à les harceler, à les pourrir, et qui les insulte un peu trop systématiquement, en criant au complot, dénonçant chez les autres ce que lui et son parti font eux-mêmes, au point qu’il me conforte de plus en plus dans mon orientation anarchiste...

Un candidat et non des moindres élu avec les voix de l’extrême-droite qui ne voit pas où est le problème…

Des militants qui ne répugnent pas à utiliser des relais de désinformation et de propagande extrêmement droitière et confusionniste/complotiste comme RT, Sputnik, Les Crises ( et pourquoi pas TVL tant qu’on y est ) et qui propagent régulièrement du Sapir, du Berruyer ou du Polony… (j’en vois encore tous les jours !).

Une dérive nationaliste inquiétante, ponctuée ça et là de remplacements de symboles gauchistes par d’autres aux relents plus nationalistes, entre drapeaux et chants, musiques et paroles… d’où mon alerte déjà lancée ici depuis un an.

Leur média tout moisi qui sent de plus en plus le brun, qui propage de l’UPR (dont certains militants ne répugnent pas à l’antisémitisme le plus abject), mais aussi le confus petit Kévin Victoire, qui écrit dans des revues aussi humanistes que  Limite ou Aleteïa, et pour qui ce n’est pas si grave de diffuser du Soral…  Le média, dont l’une des collaboratrices,  Katerina Ryzhakova, une  lobbyiste du nucléaire en Russie a créé avec son compagnon dans le privé Thomas Guénolé Voxpolitica  (2014, fermée en juillet 2017), un couple dont « on retrouve leur passage au colloque de lancement du “comité Orwell” de Natacha Polony »…

Un positionnement sur l’immigration si détestable qu’il leur a fait refuser de signer l’appel pour l’accueil des migrants, au point qu’on soit en droit de s’interroger sur une potentielle fusion de la France Insoumise et Les Patriotes ‏…

Le cas Vukuzman, ce cadre patriotard  à deux balles dont on se demande ce qu’il fout encore dans un parti dit de gauche, tant ses positionnements nationalistes et ambigus qui le font se produire de surcroit dans les lieux les moins susceptibles de gauchisme, comme à l’inauguration de Russia Today, et qui se produit sur leurs ondes… allant jusqu’à projeter sans honte de se produire dans un colloque avec des nazis…

Une proche de Mélenchon qui ne répugne pas à côtoyer des personnalités d’extrême-droite pour la gloire… et qui trouve tout à fait judicieux de les inviter sur les plateaux de télé

J’arrête ou je continue ?