Avec #Trump, Make America racist again (#racisme, #xenophobie, #antisemitisme et #complotisme TUENT ) #Pittsburgh

dwgcju8waaajwe5.jpg

Capture2.PNG

Capture.PNG
source

« C’est franchement une chose terrible, terrible ce qu’il se passe avec la haine dans notre pays et partout dans le monde », a déclaré Donald Trump après l’attentat antisémite qui a fait onze morts, samedi, dans une synagogue à Pittsburgh, en Pennsylvanie.(source).

Mais quelle hypocrisie… Quelle honte. Quelle négation de la réalité ! Rappelez vous surtout bien que ce sale type sera dans notre pays le 11 novembre prochain… Car enfin, voilà  un parfait abruti fini à la pisse de chameau,  vulgaire raciste, xénophobe et sexiste, dont toute la carrière est jalonnée de propos haineux, qui s’est fait élire avec le soutien explicite des suprémacistes blancs (qui ne se sont jamais sentis si forts que depuis son élection),  par des néo-nazis, et plus largement par le camp raciste de l’extrême-droite américaine, l’alt-right. Qui a refusé de condamner le meurtre de l’une des nôtres, Heater Heyer,  lors de l’ attaque terroriste d’extrême-droite à Charlottesville, par un suprémaciste blanc, James Fields Jr,   préférant renvoyer  antifascistes et racistes dos à dos. Qui entretient un climat complètement pourri dans son pays par son absence totale de valeurs morales et de respect pour la vérité, enchaînant fake news sur hoax dans un délire complotiste permanent dont il étale l’ordure pestilentielle quotidiennement sur twitter. Qui ne cesse de poster des tweets racistes, sexistes, homophobes et haineux envers toute opposition, y compris de l’intérieur de son « propre » parti.  Qui a  considérablement dopé le lobby des armes américain, la NRA, pendant son mandat, nourrissant ainsi une recrudescence inégalée des tueries de masse jugée sans précédents par de nombreux experts.  Qui soutient activement une ordure raciste et violente comme Joe Arpaio jusqu’à le gracier et…

Trump et le camp républicain accusés d’attiser la haine ?

(Noooooonnnn…. Je suis très étonné…. #Oupas).

« L’attaque de Pittsburgh représente une nouvelle manifestation de cette tendance qui n’a cessé de proliférer depuis la campagne et l’investiture de Donald Trump : la résurgence de l’antisémitisme en Amérique. » Mais l’attaque s’inscrit dans une autre tendance, plus large et non moins inquiétante : « Les lieux de culte sont devenus la cible d’actes qui pourraient être qualifiés de terrorisme intérieur. Au cours de la dernière décennie, les lieux de culte des synagogues aux églises chrétiennes en passant par les temples sikhs sont devenus de plus en plus la cible de violences extrémistes. »

« le président et son parti, cyniquement à la poursuite du pouvoir », sont allés « au-delà de la lutte politique pour verser dans une démagogie pure et simple contre les minorités raciales, les étrangers et les personnalités politiques juives, comme le donateur démocrate juif George Soros (…) devenu l’une des principales cibles des publicités d’attaque républicaines ».

Ce déluge de haine raciste et complotiste, relayé par les bouches d’égout de la fachosphère et de la complosphère américaine (souvent les mêmes, nourris par l’alt-right), véritables usines à fake news, avaient autrefois pour support privilégié les réseaux sociaux traditionnels. Mais depuis environ un an, les gafam ont semble-t-il compris que les propos haineux étaient parfois suivis d’effets… néfastes (doux euphémisme). Plusieurs sites d’extrême-droite, dont certains ouvertement néo-nazis comme stormfront, ont été fermés. Des comptes de racistes, de suprémacistes blancs et de néo-nazis, de personnalités de l’alt-right et de la complosphère, à l’instar du plus célèbre d’entre eux, Alex Jones, ont été suspendus.  Globalement, les propos haineux font l’objet d’une modération de plus en plus resserrée, et vous m’en voyez fort aise. N’en déplaise aux tenants absolutistes de la liberté d’expression pour qui elle se confond un peu trop souvent avec celle de haïr l’Autre, surtout quand il est étranger, ou réputé tel en fonction de sa couleur de peau ou de sa religion. Aussi, les blattes racistes haters sont contraints de se réfugier sur des réseaux (a)sociaux moins exposés, à l’exemple de nos bas du front hexagonaux qui se ruent chez VKontact.

Robert Bowers, le tueur antisémite de Pitssburgh,  était un adepte de Gab, un réseau sur internet connu pour être le  refuge de nombreux internautes d’extrême-droite.  Il y avait d’ailleurs posté peu avant  de perpétrer sa tuerie raciste dans la synagogue un message ciblant l’organisation juive HIAS de défense des réfugiés.

Bowers 2.PNG

«  Je ne peux pas rester sans rien faire et regarder mon peuple se faire tuer. Vous pouvez aller vous faire f**tre avec vos visions, tant pis, j’y vais  »

D’après son compte sur Gab, l’homme ne semblait pas vraiment porter dans son cœur le président américain, le qualifiant de «  mondialiste ¹, pas de nationaliste  », d’après le Post-Gazette de Pittsburgh.

Bowers 3

«  Les juifs sont des enfants de Satan  », indiquait sa biographie sur ce même réseau. Son compte a été suspendu peu de temps après la fusillade. (source)

Ce réseau a-social Gab, « étendard de la liberté d’expression de l’extrême-droite américaine », illustré par Pepe the frog (voir ici) compterait 300 OOO utilisateurs, dont le fameux Alex Jones, de nombreuses têtes de pont de l’Alt-right, et relaie toutes les fake news de la complosphère américaine, selon quelqun dont je suis de près le travail pour sa qualité et sa rigueur, Tristan Mendès-France, dont j’ai déjà parlé ici.

Depuis la révélation du rôle joué par ce réseau  au cœur du massacre de Pittsburgh, Gab a été contraint de fermer. Comme je ne suis pas triste… Dommage qu’il ait fallu un tel drame pour y arriver…

Mais les autres réseaux sociaux plus « traditionnels » dirons nous ne sont pas en reste, en matière de diffusion de propos haineux, et notamment antisémites, honteusement banalisés, et donc potentiellement porteurs de risques de passages à l’acte comme ce cas, et bien d ‘autres, le montrent assez. Voir ici notamment l’enquête de l’ ADL (anti-defamation Ligue),

Capture.PNG

Pour ma part, j’attends avec impatience que,  comme aux states, nos têtes de pont de la fachosphère vivent enfin leurs dernières heures de gloire sur les réseaux asociaux… Car il serait enfin temps que les Damien Rieu, les Pierre Sautarel, les Goldnadel, les Le Pen, les Soral, les Dieudonné, les Conversano, les Merkado, les Lesquen  et autres Renaud Camus ou Zemmour, tous ces petits boutiquiers de la haine raciste sachent enfin que leurs propos ont des conséquences, et que leur traduction en actes poste un petit peu problème, dans notre société qui n’a nul besoin de leur toxicité mentale. Combien faudra-t-il d’autres Pittsburgh pour le démontrer ?

.

¹ « Mondialiste » ? Tiens ? j’ai déjà entendu ça quelque part… mais où ? Suivez mon regard…
Capture.PNG

..

3 réflexions au sujet de « Avec #Trump, Make America racist again (#racisme, #xenophobie, #antisemitisme et #complotisme TUENT ) #Pittsburgh »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s