fRance : pour une reconnaissance générale de la #xenophobie d’Etat

images« J’ai dit que j’étais mineur, ils ont éclaté de rire (…).   » J’ai présenté mes papiers guinéens et un homme [un policier] (…) a dit que ces papiers étaient des faux, il les a déchirés « . « Arrête-toi, on va tirer ». (etc. etc. etc… Jusqu’à quand ? Jusqu’où trop loin ? )

Jusqu’à quel niveau d’abjection faudra-t-il donc que nos autorités nationales et leur bras armé tombent pour que nos cons de citoyens se bougent enfin le cul, au sujet des migrants et du racisme ? Les propos outranciers se succèdent, les déclarations xénophobes se banalisent, y compris au plus haut sommet de l’Etat, les attaques et les harcèlements en bandes organisées envers ceux qui viennent en aide aux migrants sont de plus en plus courantes, et l’on va jusqu’à entraver les secours et agresser les personnels d’associations humanitaires, mais des personnalités politiques de premier plan peuvent pourtant les soutenir publiquement, en toute impunité, ces ordures de Génération identitaire, et sont en outre, comble de la complaisance, relayés  généreusement par des médias bien peu regardants quant à leur contenu…   Les petits producteurs de haine font leur beurre de ce commerce bien dégueulasse là, et le racisme se banalise outrancièrement grâce à eux à la une de nos journaux, dans nos télés, sur internet, au point que plus personne ne s’en étonne, et cela à un niveau inégalé depuis les années 30 et son antisémitisme ambiant. Aucun mouvement d’ampleur ne va donc enfin s’opposer à cette vague brune là, comme en Allemagne, où nos voisins sont un peu plus entreprenants et bien plus massivement mobilisés, conscients qu’ils sont du danger historique de ce rejet de l’Autre ? 

Pourtant, les faits sont de plus en plus probants, qui s’accumulent jour après jour dans notre pays et démontrent une réelle xénophobie d’Etat, dont les fonctionnaires ne respectent même plus ses propres lois. J’ai déjà évoqué bien des exemples qui nous montrent combien l’histoire bégaie, en ce moment, dans ce pays… Là, on nous interdit de nourrir les migrants, comme ailleurs et autrefois l’entrée des magasins étaient interdite au chiens… et aux juifs. Ici, on confisque leurs couvertures, on détruit leurs tentes, on les harcèle et on les violente… Là, on construit un mur , celui de la honte, pour les empêcher de passer… Là encore, un site s’en prend violemment à des militants de RESF sans que l’Etat ne daigne intervenir alors qu’il fait si facilement fermer des sites islamistes radicaux, ce qui démontre clairement que la solution technique existe. Nous en sommes à un point où c’est la justice elle-même qui doit contraindre l’Etat à faire respecter la dignité des migrants, et à lui rappeler notre devoir de fraternité, et  il faudrait se taire ? Attendre que la Commission Nationale Consultative des Droits Humains elle-même accuse l’état français de xénophobie ? Que la police française falsifie des papiers d’étrangers mineurs pour les renvoyer en Italie ? Que des associations et des avocats constatent régulièrement les violations flagrantes des droits des étrangers à des niveaux insupportables sans que quiconque ne s’en émeuve ? Que même une mission d’enquête parlementaire ne suffise pas à faire bouger les pouvoirs publics, alors qu’elle a si clairement  constaté sur le terrain les nombreuses exactions et manquements en matière de droits, comme ici à Menton auprès de la PAF ?

Aujourd’hui, pourtant, l’action d’un Cédric Herrou  (dont j’ai vu le film admirable qui lui était consacré, ainsi qu’à celles et ceux qui l’entourent), n’est plus un cas isolé.  De plus en plus de français viennent en aide aux migrants dans une discrétion et un dévouement qui les honore. Mais ils sont à bout de souffle, et une mobilisation collective devient indispensable pour perpétuer leur action humanitaire et humaniste. De nombreuses associations et institutions dénoncent donc le silence de l’Etat et du gouvernement sur ce qui est en train de se passer à la frontière italienne, où les autorités de ce pays violent leurs propres lois…. Tout en se posant en rempart contre la peste brune qui s ‘étend sur l’Europe. Quel cynisme, quelle hypocrisie….

Capture.PNG
source

…. Jusqu’à quand tolérerons nous cela sans réagir ? Jusqu’où ce climat délétère et suffocant dans notre pays pourra-t-il se perpétuer sans que nous ne réagissions massivement ? Ceux qui viennent en aide aux migrants dans ce pays, comme ceux qui viennent en aide aux plus démunis, et qui les portent depuis tant et trop d’années à bout de bras,  ont besoin d’être relayés, et leur mouvement amplifié. Pourtant, qui choisissent de relayer plus généreusement les médias, au point qu’ils en deviennent plus visibles, et qu’on puisse avoir l’impression si l’on ne regarde que la télé à des heures de grande écoute que leur opinion si détestable est pourtant majoritaire ?

Voilà, c’est tout. CQFD. Etat, médias et fachos complices de la peste brune qui est là, et tente d’envahir par sa propagande xénophobe notre espace mental.

Mais là aussi, no pasaran. Agissons. Chacun.e selon ce qu’il peut, et doit. Merci. Et Vive la solidarité. N’est-ce pas le meilleur rempart contre la bêtise humaine ?

3 réflexions au sujet de « fRance : pour une reconnaissance générale de la #xenophobie d’Etat »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s