Sur la radicalisation des pratiques policières qui asphyxient notre droit de manifestation

ça fait plaisir de voir écrit sur un journal ayant pignon sur rue, et non l’une de ses revues confidentielles ou l’un de ces blogs pour gauchistes épris de sociologie,  à quel point le droit de manifester est de plus en plus contraint, et les violences, pas toujours là où l’on croit….

Capture.PNG

Sans remonter jusqu’à’ 1936 et au front populaire, qui nous ont pourtant permis d’acquérir des droits sur lesquels le macronisme est en train de rogner aussi inexorablement (sous prétexte d’une modernité qui sert toujours les mêmes), foi de lorrain, mon imaginaire et ma mémoire sont peuplés d’images de sidérurgistes qui n’étaient pas des enfants de chœur quand il s’agissait de battre le pavé… et pas qu’au figuré.  C’était au temps où monter à l’assaut d’ un commissariat de Police ou saccager les locaux de l’union patronale locale ne leur faisait pas peur… Mais aujourd’hui, la donne a changé… au point qu’une simple banderole, comme à Nantes récemment, soit devenue intolérable au pouvoir en place. Le but est clair :

Capture.PNG

Ne nous laissons donc pas conditionner par les discours médiatiques dominants, à l’heure où il devient tellement d’urgent d’agir. On ne combattra pas les dangers de cette époque fasciste et la montée de l’extrême-droite, de plus en plus agissante, avec des free hugs et les bienfaits de la zététique… (ceux qui savent comprendront).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s