En Belgique comme en fRance, les idées d’extrême-droite sentent la merde #NONazis

Entre l’histoire d’Eric Bertrand, candidat MR d’Andenne, qui a posté sur Facebook un photo-montage anti-migrants bien dégueu, et la présence de sympathisants nazis au Vlaams Belang, que leur groupe a refusé d’exclure malgré leur positionnement plus que discutable, nos voisins n’ont franchement rien à nous envier en matière de dégueulasseries….

Capture.PNG

Dix des candidats du parti extrémiste Vlaams Belang, dont deux têtes de liste, se livrent sur les réseaux sociaux à des sympathies pour Tomas Boutens, un ancien militaire qui a été reconnu coupable de terrorisme il y a cinq ans. Il a dirigé le groupe néo-nazi « Bloed, Bodem, Eer en Trouw » et a planifié des attaques afin de garder la Flandre « blanche ». Il voulait également assassiner Filip Dewinter (Vlaams Belang) afin de déclencher une guerre civile qui devait mener à un gouvernement de droite.(source)

Pas seulement stupidement racistes, donc, mais également admirateurs d’un terroriste néo-nazi ? On avance…