Charlotte d’Ornellas, la #PesteBrune à la confluence de l’éco-système fasciste

Capture.PNG

Je me souviens… C’était il y a deux ans, environ. J’avais lu je ne sais plus où (ah si, c‘était ici) comme l’annonce d’une promesse, venant de la fachosphère, qu’elle serait la future journaliste émérite de l’extrême-droite, sa brillante égérie, son intellectuelle de haut vol, sa plume trempée dans la plaie, sa muse aux traits d’esprit aussi acides que finement ciselés…

Et puis j’ai attendu. Attendu. Attendu quelque chose de plus consistant à me mettre sous la dent. J’espérais qu’un site antifasciste ou un autre,  aussi engagé contre la peste brune que je le suis, l’épingle à sa manière, plus documentée, contextualisée, argumentée avec d’avantage de  complexité nuances peut-être, me donnant ainsi  l’occasion de le relayer ici, et de rebondir à ma si personnelle façon. Car j’en ai un peu ras le bol d’être toujours celui qui doit tremper ses mains dans le cambouis, se coltiner la basse besogne jusqu’à me vautrer dans la fosse à lisier toxique qu’est la facho/complosphère. ça use et ça abîme.  … J’ai d’abord commis ça,  au passage, sans grande consistance, je l’avoue, et pas vraiment à la hauteur du mal qu’elle représente. Parce qu’il fallait bien, même un peu, réagir…. Je n’ai vu en effet  sur-nager, de ci, de là, depuis maintenant plus d’un an, sans m’en préoccuper davantage je l’avoue, que de simples étrons qui ne méritaient guère qu’on s’y attarde, puisqu’il suffisait de les regarder disparaitre dans les caniveaux tout aussi malodorants des sites d’extrême-droite sur lesquels d’Ornellas se produit généralement, et de plus en plus visiblement, les mêmes exactement que je ne cesse de conspuer ici…

Mais en fait,  qui est cette peste brune là ? Résumons à grands traits ce que j’ai glané rapidement de son œuvre déjà bien dégueulasse  pour son pourtant si jeune âge.  y a franchement pas de quoi être fier…

Charlotte d’Ornellas est la nièce de l’archevêque de Rennes-Dol – St Malo, Pierre d’Ornellas, qui fut secrétaire particulier du cardinal Jean-Marie Lustiger. Ceci explique peut-être cela… Le catholicisme n’est pas franchement propice en effet à l’ouverture d’esprit, ni à la franche camaraderie avec son prochain, si j’en juge par mon prisme particulier, qui le voit davantage sous l’angle des catholibans,  de Civitas et de l’Agrif  ou du salon Beige que de Golias… Fin de la digression.

L’apprentie journaliste D’Ornellas peut compter à son pedigree naissant des piges pour Valeurs actuelles qui ne sont probablement pas pour rien dans son engagement plus conséquent dans ce torchon…  Les candidats ne doivent en effet malgré la crise et le chômage pas vraiment se bousculer au portillon pour travailler dans  un journal  multi-récidiviste de la condamnation pour incitation à la haine raciale et religieuse, et régulièrement pris en flagrant délit de désinformation… quand ce n’est pas de mise en danger de la vie d’autrui dans une affaire de terrorisme où ils avaient , par leur publication de documents confidentiels, fait courir des risques inconsidérés à un témoin. Honte de rien. Du journalisme, ça ? Sûrement pas.

Sa fiche wiki nous dit qu’elle a également contribué à  Famille chrétienne, à Radio Courtoisie (célèbre pour son (ex ?) président suprémaciste blanc et qui s’en vante, à Boulevard Voltaire,  tristement connus ici aussi, et au site d’actualité catholique Aleteia (auquel contribue également le rouge brun Kévin Victoire), et qu’elle est chroniqueuse (« sociétaire ») dans l’émission Bistro Libertés animée par Martial Bild sur TV Libertés, associé à tant de sites d’extrême-droite sur lesquels on peut aisément remarquer son logo…

index.jpg

Bref, autour de D’Ornellas, on retrouve  la « fine fleur » (sic)  de la fachosphère. Que du beau linge… taché de brun. Purée, ce que ça schlingue. N’importe quel esprit normalement constitué n’y résisterait pas une minute, tant l’air idéologique y est tellement irrespirable…

J’apprends également grâce à l’ami wiki qu’elle a fondé en 2016 avec Damien Rieu, ancien porte-parole de Génération identitaire (vous savez, ces gosses de riche en doudoune bleue qui veulent arrêter les migrants exténués dans les Alpes… avec la bénédiction de Gérard Collomb, si proche de leurs idées) le magazine France, que j’ai le plaisir de ne pas connaitre et je m’en fous. Marre de lire de la merde patriotique et raciste. ça pollue. Grave.

En septembre 2017, elle intègre le comité éditorial du magazine ultra-conservateur L’Incorrect, le nouveau torchon fusionnel des droites jusqu’à l’extrême… ment réac et fascisant, quand ce n’est pas ouvertement raciste. Mais qui s’en étonnera quand on sait qui est derrière, à la manœuvre ?

Capture

On la voit notamment ici, toujours, en train de brandir l’ectoplasme d’un concept fasciste sur …

Capture

.. et c’est signé…

Capture.PNG

Là encore,  elle est citée par Bruno Gollsnish, vieux compagnon de route du fasciste sans la moindre ambiguïté qu’est  JM Le Pen,  et icône bien connue dans le domaine de la dégueulasserie raciste et fasciste. Il s’est ainsi illustré entre autres pour avoir défendu le régime de l’apartheid en Afrique du Sud, entre autres ordures racistes.

Capture.PNG

Capture.PNG

Là aussi, on la retrouve  plébiscitée par Breizh info, autre site de la galaxie brune qui répand des fake news islamophobes assez régulièrement et appelle à harceler les gauchistes comme tous ceux qui viennent en aide aux migrants…

Capture

Elle fut entre autres conseillère relations presse de Jean-Frédéric Poisson (un autre bas du front catho-raciste bien crade, célèbre pour son positionnement tellement soluble dans l’extrême-droite, et relayé alors lui aussi par les mêmes chaînes et sites merdeux que d’Ornellas) durant les primaires de la droite de 2016. Il a fait partie de ces députés de LR qui se sont associés à un colloque de l’Action Française, avec Dhuiq, que nous allons retrouver ci-après,  l’idiot Rochédy (qu’on retrouvera également ci-dessous, puisque comme elle, il a fait partie du fameux voyage assadiste) et l’idéologue rempli de bile idéologique obsessionnelle du concept fumeux du Grand remplacement, Renaud Camus, plus connus… Et comme de bien entendu, vu qu’il fait partie du même parti extrêmement droitier fondé par Christine Boutin, qui porte si mal son nom (à moins que ce ne soit à la sauce brune si particulière…. ment indigeste de « démocratie participative« )  il a également fait partie des homophobes de LMPT… à moins que ce ne soit de ceux qui refusent des droits accordés à d’autres en raison de leur orientation sexuelle, ce qui revient au même. Mais comme ces gens se cachent derrière leur petit doigt… Fallait bien souligner au marqueur fluorescent.

En janvier 2017, elle a fait partie de ces « journalistes » partis en croisière en Syrie pour interroger Bachar el-Assad (voir ici), escortant les députés Thierry Mariani (qui sera prochainement candidat pour le RN aux élections européennes), Nicolas Dhuicq et Jean Lassalle (qui trompe si bien son monde. avec son apparente bonhommie… alors qu’il a déclaré sa flamme au FN, et s’est commis sur la chaîne d’extrême-droite TVL ).

Capture2

Fascinant, ce parcours dans la dégueulasserie, déjà, si jeune… Faut vraiment être pourrie jusqu’à la moelle. Et enfin, ce qui lui vaut de faire le déshonneur de la presse en ce moment,  et de ce monde médiatique de pls en plus corrompu par la peste brune qui se nourrit de ces scandales là, de ce système de petits producteurs de haine que nous sommes fort heureusement de plus en plus nombreux à démasquer et à combattre, surtout depuis cecidepuis avril 2017, elle intervient régulièrement en tant qu’éditorialiste dans l’émission L’Heure des Pros présentée par Pascal Praud, sur CNews, cette chaîne également bien excrémentielle, sœur jumelle de BFN TV

Et bien sûr, tant c’est évident en regard de son positionnement identitaire raciste et xénophobe,  on ne compte pas les publications diffusées si généreusement par FDesouche, au point qu’on puisse se demander si  elle n’a pas son rond de serviette avec son prénom à la table de Sautarel.

Capture.PNG

Plus récemment,  il y a eu, coup sur coup, après son arrivée à Valeurs actuelles, qui la rendait beaucoup  plus visible médiatiquement,  ainsi que sur CNews, sa présence un peu trop régulière sur Arte…

Capture.PNG

… mais aussi ça et encore ça :

C’est ce dernier épisode, précisément, qui m’a donné envie de réagir enfin. Car il illustre précisément, caricaturalement,  ce qu’est l’extrême-droite aujourd’hui, avec sa galaxie de  vendeurs de haine, quel que soit leur nom, et leur visage, qui sont en train de donner à notre pays un visage si hideux  :

Charlotte d’Ornellas avance de faux chiffres sur l’immigration en France en direct à la télé. Clément Viktorovitch la contredit. Réponse de la journaliste de Valeurs Actuelles : « Qu’est-ce ce que ça change au fond ? » (source)

Qu’importe la vérité, en effet,  puisque seuls leurs fantasmes comptent.

Qu’importe la rigueur et la probité puisque ce sont leurs peurs inconscientes collectives inavouables qui doivent finalement l’emporter, seul(e)s contre tous.

Qu’importe la conscience professionnelle (la recherche de la vérité, vous dis-je…), , puisqu’au fond, ce qui doit prédominer, n’est-ce pas, loin de la rationalité la plus élémentaire, ce sont leurs « propres » observations imaginaires entachées de rancunes tenaces… envers toujours les mêmes.

Qu’importe la qualité de l’information, qui devrait prédominer quelle que soit son obédience, quand on se dit « journaliste », puisque ce sont avant tout leurs aigreurs existentielles non digérées qui sont et demeurent leur seule doxa et leur seule boussole.  Lesquelles se traduisent en données erronées, en fausses informations assénées avec l’assurance de leur toute puissance, en fake news de toutes sortes… que la fachosphère excelle à produire en quantités industrielles, avec ses meutes de haters organisés qui polluent tout ce qu’ils touchent sur les réseaux sociaux si peu… modérés.

Capture

Il faut dire que leurs habituelles désinformations un peu trop systémiques sont si peu contredites par les médias mainstream et leurs contributeurs réguliers ou leurs invités terriblement conventionnels qu’ils peuvent  en concevoir un certain sentiment d’impunité,  ce  qui peut leur permet opportunément de sortir avec l’assurance de n’être que marginalement contredits les pires horreurs qui soient.

Et même lorsqu’ils trouvent en face à qui parler, comme ce fut le cas avec Clément Viktorovith, (de surcroît docteur en sciences politiques à SciencesPo, à l’ENA et à l’ESSEC),  quelle que soit la qualité de l’argumentation qu’ils trouvent,  qu’importe ? Ils ont de toute façon raison, même seuls  contre tous, et contre l’évidence…

Alors, avant, on pouvait toujours dire que les antifas étaient des gens sectaires, absolutistes, qui ne supportaient rien ni personne, ne souffraient pas le débat car ils n’avaient pas d’arguments,  en gros qu’ils avaient le front aussi bas que ceux qu’ils prétendaient combattre,  comme je le vois écrit si souvent un peu partout par des gens qui ne nous connaissent aucunement… Ils sont d’ailleurs aidés en cela par une certaine intelligentsia peu scrupuleuse pour qui tout se vaut et qui emporte dans le même sac d’amalgames faciles l’extrême droite et l’extrême gauche. Un peu court. Car devant ce genre d’individus, les Zemmour, les Finkielkrauth, les d’Ornellas, et autres petits producteurs de haine, force est de nous donner raison : Ne discutez pas avec les fachos. ça ne sert rien. Et puis ça les instruit…

Ce que l’Histoire nous a appris, c’est qu’on ne discute pas avec le fascisme, on le combat. La tolérance a ses limites que la liberté d’expression que ces gens là revendiquent ne connait point.

argumenter-avec-des-imbeciles.jpg

Alors, avec d’Ornellas, permettez qu’on ne nous re-prenne pas de nouveau pour des cons, comme avec Zemmour, et que l’éco-système raciste se mette à reproduire la même merde, avec un autre visage même plus avenant mais des idées tout aussi moisies.   ça commence à bien faire. je sais qu’ il est de bon ton en ce moment un peu partout de laisser tourner à plein régime la turbine à merde à plein régime sur tous les spectres du paysage médiatique, mais il faudrait quand même voir un peu à veiller à davantage de retenue, et à garder un certain niveau à notre débat public. Sans quoi on va finir par nommer Franck De Lapersonne à la culture, et l’école maternelle du FN à la jeunesse et aux sports. Je dis ça, je dis tout de notre époque bien vomitive. Heureusement qu’il y a encore quelques voix et non des moindres qui s’élèvent contre. ça suffit comme ça. On en veut plus, de votre merde raciste.

J’ai lu chez Nico Mercier qu’elle avait fermé son compte twitter. Je me demande bien pourquoi… Mais c’est tant mieux. Quand bien même elle ira,  pour sûr,  se victimiser un peu partout, comme le font si bien ceux de son camp, qui la croiront ainsi victime du grand complot islamo-gauchisse. Et la boucle est bouclée. je ne vous retiens plus… J’ai une salade à laver.