la verrue raciste du #BastionSocial perd son chef

La petite frappe raciste multi-récidiviste qui était à la tête du Bastion Social de Lyon vient d’annoncer qu’il raccrochait les gants de cette entité sur le plan national  :

 

 

Je suppose que ses multiples condamnations ainsi que celles qui lui pendent encore au nez ne sont pas étrangères à cette décision…  J’ai en outre déjà vu beaucoup de bas du front dans son genre, à mon âge,  se ranger gentiment des affaires lorsqu’ils n’étaient plus si jeunes, et ne couraient plus aussi vite… Et puis, il faut bien manger, n’est-ce pas, et les employeurs ne raffolent pas vraiment de ce genre de traces sur un CV…  comme son homologue en dégueulasserie raciste Espino l’a appris à ses dépends. Mais nous, on ne t’oubliera pas, Bissuel… Ne serait-ce que pour ça.

Ni oubli, ni pardon.

Réactualisation :  c’est le Strasbourgeois Valentin Linder qui devient le président du mouvement national qui compte six antennes. (source)