#ClementMeric : le combat continue

Capture.PNG
source

Vous trouverez généralement le verdict qui a été rendu hier soir, après des heures interminables dont nous sommes nombreux à avoir attendu fébrilement l’issue,  exprimé ainsi dans la plupart des supports de la presse mainstream… vu qu’ils ne font pour beaucoup que reprendre paresseusement des dépêches d’agence :

Deux ex-skinheads ¹ impliqués dans la mort du militant antifasciste Clément Méric, tué lors d’une rixe en 2013, ont été condamnés vendredi à des peines de 7 et 11 ans de prison par la cour d’assises de Paris, qui a acquitté un troisième accusé.

La peine la plus lourde a été infligée à Esteban Morillo, qui avait reconnu être l’auteur des coups mortels. Samuel Dufour, qui a participé à la rixe mortelle mais n’a pas frappé Méric, a quant à lui été condamné à sept années d’emprisonnement. L’un et l’autre vont faire appel, ont annoncé leurs avocats respectifs. Le troisième accusé, Alexandre Eyraud, qui n’a porté aucun coup, a été acquitté.

Enfin. Après 5 interminables années de procédure, la mémoire de Clément est enfin respectée, et son meurtre, sanctionné. Certes, on ne peut jamais se satisfaire de l’emprisonnement, comme le dit sa mère. Mais… Passons. je laisse ce point à d’autres plus qualifiés que moi pour en répondre et en débattre… Pour ma part, j’en suis encore à me demander comment l’on fait pour protéger notre société d’individus aussi dangereux, mais je n’ai pas encore de réponse. Réflexion en cours…

Je vous propose à présent de vous faire une idée sur l’issue de ce procès à travers plusieurs éléments d’information grappillés hâtivement ici et là, exercice du bloguage intensif oblige…

 L’avocat général Rémi Crosson du Cormier expose, ce jeudi, sa vision de l’affaire Clément Méric aux jurés de la cour d’assises de Paris. Dans un réquisitoire assez court, délivré en moins de trois quarts d’heure, le magistrat oppose – en introduction – la « grandeur d’âme » des parents de la victime, restés pudiques et très dignes pendant tout le procès, aux « piteuses dénégations » d’un « groupe qui admire » le régime hitlérien. « Ce procès ne sera pas politique, mais la violence peut aussi naître de la haine et de la provocation, de ceux qui admirent le mal et prônent la haine des autres », énonce-t-il. (source)

Ces propos sont d’autant plus  frappants (sic) quand on a suivi de près l’évolution des plaidoiries de ce procès tout au long de la semaine,  et qu’on a pu constater à quel point les principaux incriminés ont tenu à effacer soigneusement toute trace de leur appartenance idéologique à l’extrême-droite… Les faisant passer pour de simples jeunes désœuvrés. Ce positionnement concerté, destiné à évacuer toute dimension politique de ce procès dans le but de servir les intérêts de la défense des agresseurs de Clément, a été rendu d’autant plus facile à vendre à des spectateurs peu avertis du sujet que les médias, lors de l’annonce de sa mort, ont menti, tronqué la réalité, préférant renvoyer généralement si honteusement dos à dos fascistes et antifascistes, agresseurs et agressés…

Capture.PNG

La défense a mis en avance une bagarre fortuite. Une version que Michel Tubiana ne partage pas : « Six jurés de la cour d’assises et trois magistrats ont contredit ce que certains se sont complus à colporter ». Pour l’avocat, il n’y a pas eu de bagarre : « agression, oui, volontaire avec des poings américains ». Michel Tubiana regrette que les responsabilités des agresseurs « qui ont pourri la tête de ces jeunes » n’aient pas été « un peu plus mises en évidence« . (source)

En effet, ce qui est flagrant aux yeux de beaucoup  de ceux qui connaissent le dossier, c’est que les vrais responsables de la mort de Clément – les 3 ex boneheads accusés n’étant à mes yeux que de petites frappes – n’ont aucunement été inquiétés, pour cette affaire comme pour d’autres… 

Capture.PNG

.

Capture.PNG
. Pendant les délibérés des jurés de ce procès, nos camarades se réunissaient place de la république en fin d’après midi, attendant comme moi  avec la même impatience, le résultat…

Capture.PNG

On me dit dans l’oreillette qu’ils étaient plusieurs centaines. Même Le Figaro est obligé d’en convenir… Comme j’aurais voulu en être !

Dans le camp adverse, à voir la rage des bas du front, et leurs propos délirants, on se demande franchement qui a trouvé la mort ce jour là…

Capture1Capture4Capture5Capture7Capture8Capture9Capture10

Tout n’est que mensonges, fake news et rumeurs les plus grotesques (le registre de désinformation habituel de la fachosphère), accompagnées d’insultes et de menaces. Comme dab, hélas… Mais quelle incroyable, insupportable et indigne inversion des valeurs !  j’ai en outre vu de mes yeux vu l’élément de langage  – soufflé par qui ? – consistant  à souligner  l’origine prolétaire mais aussi étrangère d’Esteban Morillo pour en faire un argument en leur faveur… C’est bien la première fois qu’ils s’en vantent…  jusqu’à piller le vocabulaire marxiste pour parler d’une justice de classe !

Capture.PNG

Comme ils sont ridicules, en effet… D’ailleurs, pour vous illustrer factuellement la bêtise de cet argument grotesque, on notera au passage que le nom du dernier qui s’exprime dans les tweets ci-dessus, Gannat,  n’est pas un inconnu sur ce blog,  pas plus que des milieux antifascistes… Son frère est un habitué des tribunaux pour des affaires d’agressions racistes, et lui-même est à la tête de la création d’un nid de peste brune à Angers, L’Alvarium. Les loups hurlent avec les loups… Démasquons les. Et la caravane passe.

j’ éprouve à présent le besoin de m’effacer pour laisser les derniers mots, tellement justes, que je partage, au père et à la mère de Clément  :

«Il y a eu des agresseurs, il y a eu des agressés, ils ne sont pas renvoyés dos à dos»

« Il importe désormais de continuer à lutter contre ce qui fait le terreau de l’extrême-droite — les inégalités, le déficit d’éducation, le manque de solidarité ».

> Lire aussi : Mort de Clément Méric ; les mensonges des médias

¹ NON. Boneheads, je maintiens. Voir ici pourquoi.

2 réflexions au sujet de « #ClementMeric : le combat continue »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s