Des nouvelles du grand remplacement… à 4 % ! 😂 #fachosphere

Allez…. Haut les cÅ“urs !  Allons y gaiement dans la bataille du jour contre les poupées de chiffons bruns (dégoulinant de merde liquide, à vrai dire). Je veux parler  de ces colifichets tristement habituels agités par la droite et son extrême (les mêmes, de plus en plus) dans les médias. Ces polémiques sont à mes yeux un peu lassantes, de vrais serpents de mer, mais hors de question de les laisser passer comme si de rien n’était. No pasaran.

indexTout d’abord, des nouvelles du « grand remplacement« . Un estimé démographe nous indique ici (contrairement à un autre dont on est horrifiés de lire qu’il a l’oreille du président Macron en personne, lui qui se prétend intellectuel … sic) que la fameuse « invasion subsaharienne », dont la fachosphère nous abreuve la bave écumante aux lèvres, serait de… 3 ou 4 % de la population des pays du nord en 2050. Avouez qu’on est loin de la grande invasion barbare tant promise par les mass médias à la parole xénophobe tant libéralisée…

 

L’Europe de 2050 sera-t-elle peuplée à 25 % d’immigrés subsahariens ? Depuis que l’écrivain Stephen Smith a prophétisé, en début d’année dans La Ruée vers l’Europe (Grasset), que le vieux continent comptera 150 à 200 millions d’Afro-Européens dans trente ans, la question, hier cantonnée à l’extrême droite, a trouvé d’autres porte-voix. Dans le contexte de fermeture de l’Europe, la démonstration de l’universitaire, ex-journaliste (au Monde, notamment) a séduit jusqu’au sommet de l’Etat, où Emmanuel Macron estimait, le 16 avril, que l’auteur avait « formidablement décrit » la menace d’une jeunesse africaine massée sur l’autre rive de la Méditerranée, à qui il ne manque qu’un « go » pour s’élancer vers les capitales européennes.

(Quand je vous disais qu’il n’y avait guère de différences entre Salvini et Macron, en matière d’immigration... et que les thèses identitaires étaient reprises au plus haut sommet de l’état ! )

Et pourtant…

Depuis sa chaire Migrations et sociétés, au Collège de France, François Héran a un moment observé ce débat, avant de s’en saisir, au nom de la « véracité scientifique ». Ce sociologue, anthropologue et démographe, meilleur spécialiste français du sujet, répond aujourd’hui que cette invasion est un mirage.

« L’ordre de grandeur le plus réaliste est cinq fois moindre », a-t-il même mesuré, réfutant le spectre d’une Europe à 25 % afro européenne. « Les Subsahariens, qui représentent 1 % de la population européenne [1,5 % de la population française] représenteront tout au plus 3 ou 4 % de la population des pays du nord en 2050 », ajoute-il dans le dernier numéro de Population et Sociétés, la revue de l’Institut national d’études démographiques (INED), qui sort aujourd’hui, où il signe un article intitulé « l’Europe et le spectre des migrations subsahariennes ».

Ensuite, l’enseignement de l’arabe à l’école. (Comme ces gens sont fatigants, en effet…). Tout a commencé par une proposition du rapport de l’Institut Montaigne. Son auteur, Hakim El Karoui, dont l’intelligence sociale laisse visiblement à désirer, affirmait lundi sur RTL qu’« en vingt ans, le nombre d’élèves qui apprennent l’arabe au collège et au lycée a été divisé par deux » alors qu’il « a été multiplié par dix dans les mosquées ». Il n’en fallait pas davantage pour que le signal du branle-bas de combat soit donné aux hordes de trolls de la fachophère….

Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a indiqué é sur RMC qu’il fallait « développer l’apprentissage » de l’arabe, certes, mais aussi du russe et du chinois. je n’ai pourtant pas entendu dire ou lire qu’émergeaient d’autres polémiques sur l’apprentissage de ces dernières langues là. CQFD. A qui profite le crime ?

 

Capture.PNG

.

Capture.PNG

.

Capture.PNG

Il n’aura pas tenu longtemps avant de se vautrer dans le « politiquement correct »…
Ce qu’on attend de lui, c’est que nos enfants maîtrisent le français, et pour l’instant, ce n’est pas gagné ! MLP

Louis Alliot, député du Rassemblement national (RN, ex-FN), a jugé « ubuesque » la proposition, estimant qu’elle ne répondait à aucune demande réelle.

« Nous sommes dans une idéologie de soumission, a dénoncé le député RN, je suis pour qu’on apprenne le français, les langues qui permettent à nos jeunes de travailler (…) plutôt qu’une langue qui va systématiquement cantonner ces élèves-là à leur culture d’origine ».  source

 

D’ailleurs, on pourrait aisément, encore et encore, jusqu’à extinction des voix,  leur rétorquer que l’enseignement de la langue arabe dans le système scolaire existe depuis bien longtemps….

Eloquent, non ? Fin du game.

Moi, j’en avais l’idée depuis fort longtemps, mais je crois bien que je vais courir au centre social du coin pour apprendre l’arabe….