Avec la (f)Rance dite « insoumise », toujours plus loin dans le #nationalisme et le #confusionnisme politique #LFI

On va encore me dire que je crache sur la gauche, et que je ne perds jamais une occasion pour taper sur mes anciens « camarades » politiques du Front de gauche. Faux :

1. je n’ai pas de « camarades », c’est un mot daté, signé, et périmé à mes yeux. Je ne suis pas ni n’ai jamais été leur « camarade », et d’ailleurs je déteste ce mot.

2. Il suffit de regarder le contenu de mes billets, ça fait bien des mois que je n’en ai pas parlé tant ils ne m’intéressent que de plus en plus moyennement. Et tant leurs rangs sont emplis de scories confusionnistes et politiques, comme les invitations de leur si révolutionnaire média (la dernière fois que j’en ai parlé, je crois, de ce camp là, c’était à cette occasion) peuvent en témoigner.

Mais l’actualité m’oblige à y revenir, vu qu’ils tendent sans cesse le bâton pour se faire battre… Déjà, cette déclaration de Mélenchon, sur ce point précis, met le doigt où ça fait mal à mon internationalisme et mon côté no border :

Capture.PNG

Qu’on me dise franchement en deux mots, loin des arguties habituelles dont je n’ai cure, en quoi ce genre de choses diffèrent si grandement des propos du FN, même travesti en RN… Ils ne disent rien d’autre. Ton côté cocardier dont tu es si fier, Méluche, je le vomis, par toutes les pores de ma peau. Le patriotisme, cousin par alliance du nationalisme,  est à mon sens un crétinisme, et j’ai déjà expliqué ici maintes fois pourquoi. Le doigt sur la couture du pantalon en fonction de l’intérêt supérieur de la nation, cette soumission aveugle à un espace géographique, politique et social dont je réfute les autorités et dont m’oppose aux orientations si néfastes, c’est pour les bas de plafond au sens critique atrophié que je combats, pas pour moi.

Et puis, comme si cela ne suffisait pas, dans la même journée, je tombe sur ça, signalé par Laurence de Cock :

Capture.PNG

Avec la fRance « insoumise », allons toujours plus loin dans le confusionnisme politique, et le rouge qui vire au brun. Ma claque, de ces gens… Dont les trolls vont encore venir me négocier le bout de gras, trouver de très bonnes raisons à tout cela, m’expliquer encore une fois (c’est vrai, je suis très con, tout le monde le sait), que je n’ai rien compris…

Pourtant, je vois de plus en plus clair dans leur jeu, incompatible avec l’antifascisme que je défends : ratisser toujours plus large en se bouchant les narines s’il le faut… Qu’ils dégagent, eux aussi. ça pue. Grave. Et ce ne sont là que des exemples, je vois tous les jours des exemples factuels de leur errance politique… Gagner des élections à tout prix ne justifie pas tout.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s