dégage, Chantal : tu pues.

Avant de tomber dessus par hasard, je ne savais pas qui était Chantal Delsol. Je m’en serais bien passé. Hannah Arendt doit se retourner dans sa tombe…  Sa fiche wikipédia dit d’elle que  » Sans faire mystère de sa foi catholique, elle se décrit également comme une « libérale-conservatrice ». » Mouais. Le libéralisme, ce doit être exclusivement en matière économique, hein, du genre à laisser passer plus facilement les capitaux que les êtres humains aux frontières… Quand à son amour du prochain, on peine à le trouver…. Parce que vu ce qu’elle professe sur France Inter à une heure de grande écoute, ça ressemble davantage aux propos d’un électeur du front national déguisé en rassemblement (faussement œcuménique) national qu’à ceux d’un.e enseignant.e de philosophie empreinte d’humanisme et d’universalisme… Si c’est ça, la philosophie, l’art de répandre encore davantage de haine de l’Autre, alors… Il y a de quoi vous en dégoûter :

Capture.PNG
Comme j’ai honte pour toi, Chantal. Allez dégage, tu pues. Maudit(e)s soient celleux qui infectent mon atmosphère de leur pestilence idéologique toxique pour notre commune humanité.

2 réflexions sur “dégage, Chantal : tu pues.

  1. Je suis un peu surpris qu’elle soit passé sous ton radar. Elle fait déjà fait pas mal parler d’elle à l’époque du PACS, auquel elle était farouchement opposée. Et il faut voir avec qui elle s’acoquine, et où elle pond ses éditoriaux (Figaro, Valeurs Actuelles). En plus, c’est la femme de Charles Millon, on peut être au moins sûr qu’ils s’entendent sur le sujet politique.

    J'aime

  2. ha ha ha ! la meuf de Charles Millon… le type qui s’est acoquiné au F-Haine pour des raisons électorales. Quoi de plus logique.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.