le macronisme est un inhumanisme (suite) : le cas Martine Landry

Capture
source

« Cette décision me sidère. Je pensais pouvoir recommencer à vivre normalement, sans épée de Damoclès au-dessus de ma tête. Mon répit est de courte durée. Je reste toutefois déterminée et sûre de la légalité de mes actes », a déclaré Martine Landry.

Martine Landry,  une bénévole d’Amnesty International, était poursuivie par la justice française pour « aide à l’entrée sur le territoire de deux mineurs en situation irrégulière ». Alors qu’elle avait été relaxée par le tribunal correctionnel de Nice le 13 juillet dernier, j’ai appris hier que le Procureur général d’Aix-en-Provence avait fait appel de cette décision pourtant fondée en droit. Voilà qui marque assez la volonté de l’Etat français de criminaliser systématiquement l’action des bénévoles des droits humains dans ce pays. Ce « délit de solidarité » avait pourtant été retoqué début Juillet par le Conseil d’Etat qui érigeait la fraternité incluse dans notre devise nationale, qui ne devrait pas être qu’un beau mot, en principe fondamental, n’en déplaise aux bas du front nationalistes de tous bords, y compris au sein de ce gouvernement si peu humaniste. Mais le représentant judiciaire de l’Etat en a décidé autrement… Cela est d’autant plus regrettable et insupportable que Martine Landry est venue en aide à des enfants, qui bénéficient pourtant d’une protection juridique particulière.

La procédure devant le tribunal correctionnel de Nice a duré près d’un an du fait de reports demandés notamment par le Parquet.

« Le parquet est garant de l’intérêt public. En première instance, la procureure [du tribunal de Nice] avait demandé la relaxe. Il est assez étonnant que la protection de ce même intérêt public exige une condamnation dix jours après la relaxe obtenue  », ont déclaré nos associations.

Alors que le tribunal de Nice avait reconnu la légitimité de l’action de Martine Landry, la décision du parquet de ce jour est un nouveau coup porté à la solidarité et la fraternité aux frontières et nos associations dénoncent un acharnement contre leur militante. (source)

Quand l’état lui-même viole ses propres règles, la démocratie est bien malade… Mais ce n’est hélas pas la première fois, jusqu’à mentir et trafiquer des papiers de mineurs étrangers pour les rejeter hors de France… Comme j’ai honte de ce pays…. Comme il est tombé bien bas… Comme il s’enferme dans une logique mortifère et rabougrie… Macron ressemble décidément de plus en plus à Trump, sur ce sujet comme sur d’autres

Une réflexion au sujet de « le macronisme est un inhumanisme (suite) : le cas Martine Landry »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s