le rejet de l’#Aquarius, une honte européenne absolue

Capture.PNG
source

.

CaptureL’histoire de ce bateau, comme de tous ceux qui viennent en aide aux migrants (mais n’est-il pas le plus emblématique ?) résume à elle seule l’immense naufrage de la politique européenne en matière d’immigration. Le désordre est total, le manque de cohérence patent, l’absence de règles communes est d’une terrible banalité. Chaque pays fait ce qu’il veut, accueille ou rejette qui il veut, quitte à l’envoyer vers une mort certaine. Cela avait déjà commencé avec l’accueil des syriens. Alors que chaque pays européen s’était engagé sur un quota d’accueil minimal (d’une faiblesse ridicule, d’ailleurs)  de ceux qui fuyaient Daesh, la plupart ne l’ont pas respecté, et encore moins la fRance. Le nombre de personnes qui meurent en méditerranée est un désastre humanitaire considérable, et pourtant, l’Europe n’est toujours pas capable de  l’enrayer malgré des moyens financiers incommensurables mis sur d’autres sujets… il est vrai plus rentable pour les intérêts financiers qui la dirigent seuls de toute évidence. Et maintenant, ce rejet immonde de l’Aquarius, et de ses plus de 600 migrants à bord, alors qu’il est en rupture de vivres. Une décision purement criminelle qui rappelle, oui, osons l’écrire, les heures les plus sombres de l’histoire. Comme le parallèle avec l’Exodus est criant, pour ceux qui ne souffrent pas d’amnésie sélective…. L’Aquarius a été refusé dans les ports de Malte et d’Italie, et invité par le gouvernement espagnol à rejoindre le port de Valence. Alors, non, la France n’en ressort franchement pas grandie, qui s’est bien gardée de toute initiative un peu plus humaniste. En allant même jusqu’à mentir pour sauver la face. Et comme je ne suis pas franchement étonné, habitué à la logique politique conduite en la matière par Jean-Marie… Collombani. 😉

Capture.PNG
Même les corses que l’on dit si volontiers racistes ont proposé d’accueillir les passagers de l’Aquarius, quand Macron mettait la tête dessous le sable, et que toute la fachosphère s’est ruée sur l’information en criant sa jouissance d’assister en direct au malheur des autres… Aidée en cela par des élus au front plus bas que le caniveau dans lequel ils pataugent comme des Sanchez (du FN) ou  des Dupont-Aignan (ce qui est kif kif)…

Urgence, vomir. Et agir… Des gens pareils,  qui justifient sans remords ni regrets le rejet et la mort de migrants, doivent être mis hors d’état de nuire. C’est tout le sens du combat antifasciste. No pasaran.