le #FN, ce parti qui parle aux pauvres (et mon cul, c’est du poulet ? ) #pauvrophobie

je pose ça là, pour archive. Internet a une mémoire… A toute fin utile d’édification des masses laborieuses… ou pas.

Capture
source

Car franchement, pour un parti qui se prétendait celui des pauvres, quelle monstrueuse  escroquerie politique…. démentie chaque jour un peu plus. A vomir. Comme je suis fatigué de voir l’insupportable instrumentation de la pauvreté faite par ceux là même qui justement n’ont rien de plus pressé que de nous dresser les uns contres les autres, prétendant, quelle hypocrisie, faire preuve de solidarité… en pratiquant la préférence nationale ? Pur bullshit. D’ailleurs démenti par les faits, rien que les faits, comme ici, à Strasbourg, où les mêmes bas du front se sont ridiculisés par leur fake news habituelles et la manière dont ils tordent la réalité.

Capture

Rien de nouveau sous le soleil de leurs minables saloperies habituelles, dont ils sont coutumiers, la morale ne les étouffant guère. Mais ce qui est nouveau, par contre, c’est cette incroyable libération des propos puant le mépris social, la haine des pauvres, et tout le sale vocabulaire qui va avec. Aussi, merci Thaliane, ça fait du bien, un peu de baume au cœur, de lire ça, malgré nos divergences politiques…  :

Capture2.PNG

… L’avènement de Jupiter est en effet, très visiblement, une incroyable vanne ouverte à la pauvrophobie décomplexée. Mais les adeptes de la secte LREM nous rétorqueront que ce n’est nullement le président des riches, n’est-ce pas… Ben tiens, t’as qu’à croire, Charles Edouard. Moi, je crois ce que je vois, et lis, de NDDL à Tolbiac. Et ça ne sent franchement pas la rose…

Et pour celleux qui s’offusquent (ben si, j’en ai croisé un, il se reconnaitra) du terme de pauvrophobie que j’utilise,  je crois que nous avons bien le droit d’appeler les choses par leur nom, surtout quand nous l’avons nous mêmes choisi, et non prolophobie, comme ce certain marxiste là nous l’a opposé : je ne suis même pas prolo, puisque dépossédé de tout métier, une violence qui m’est faite, et que j’entends donc bien qualifier comme il se doit, en dépit d’une grille de lecture qui m’apparait dépassée. La lutte des classes existe, mais ses contours ont bien changé….

Capture.PNG

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s