la Police Française falsifie des documents pour renvoyer des enfants en Italie #Immigration

Dans le prolongement de la politique inhumaniste comme jamais de ce gouvernement bien de droite là, on en apprend de belles, sur le même terrain de leurs belles dégueulasseries. Après l’histoire insupportable de Beauty, cette jeune femme nigériane enceinte, morte d’avoir été refoulée sans discernement à la frontière, jusqu’à l’incident diplomatique provoqué par les services de l’infâme Darmanin avec l’Italie, qui ont fait l’indignation générale des journaux italiens, au point qu’il ait du se rendre sur place pour s’excuser, on va de surprise en surprise en suivant de très près ce thème là. Plusieurs militants qui viennent en aide aux migrants le savaient probablement déjà, en avait le soupçon, mais voilà que ceux-ci se retrouvent confirmés officiellement. On apprend par cet article du Guardian, dont je doute fort  qu’il fasse écho ici tant il met à mal la légende de la grandeur de la France et la magnificence jupitérienne, une pratique particulièrement ignoble des forces de l’ordre de mon pays.

Capture.PNG
source

 On y apprend que la police française est accusée de falsifier les dates de naissance des enfants migrants, afin d’essayer de faire passer des mineurs comme des adultes pour les renvoyer en Italie…

Là, j’ai plus de mots, pour ça…

A l’origine de cette dénonciation, 7 associations caritatives italiennes ont alerté les pouvoirs publics italiens, qui ont saisi la Commission européenne. Deux cas précis ont pu être mis en évidence par des preuves très concrètes de falsification. Des dates de naissance ont été visiblement modifiées sur des documents  officiels de «refus d’entrée», notamment sur le secteur de Vintimille, témoins à l’appui.

« Nous avons vu la police écrire la date de naissance incorrecte sur le document » refus d’entrée « . Un des enfants a pris une photo du document et vous pouvez voir que sa date de naissance a été changée par rapport à celle qu’il a déclarée.

« Nous avons réussi à les empêcher d’être renvoyés et finalement les Français les ont pris en charge. »

Le garçon qui a pris la photo du document est né en Erythrée le 1er octobre 2001, mais la date sur le formulaire a été modifiée au 1er janvier 2000. Il est arrivé en Italie en juin de l’année dernière et essayait d’atteindre la Suède, où vit son frère. .

Voilà qui va encore arranger les relations pourtant déjà tendues entre la France et l’Italie…

En outre, cela est complètement contraire à la législation de l’UE qui stipule que les mineurs non accompagnés doivent être protégés et que ceux qui demandent l’asile dans un État membre ont le droit d’être transférés dans un autre état où demeurent des membres de leur famille.

Interpelé par un.e journaliste du Guardian, le bureau du préfet des Alpes-Maritimes n’a bien entendu pas souhaiter s’exprimer… Comme je ne suis pas étonné. La politique si humaniste de Macron ne cesse de révéler chaque jour un peu plus sa vraie nature.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s