De quoi les hyènes autour de #Tolbiac sont elles le nom ?

Je ne sais pas si le site réel de Tolbiac assiégée (rires) et ce qu’on en voit percer sur internet peuvent trouver une superposition qui permettrait d’appréhender correctement le réel, mais je m’amuse comme un p’tit fou, loin des distorsions et des biais cognitifs que les réseaux sociaux savent si bien transmettre…

Depuis mon dernier billet, dans lequel on découvre l’existence et les caractéristiques du shadowban, (ça y est c’est fini, je suis de retour !),  en même temps que la menace à peine voilée d’un militant du Parti de la France 74 à mon endroit, j’avance, je fouille, je cherche, j’investigue, et je comprends un peu mieux je pense ce qui est en train de se passer. J’ai donné semble-t-il sans le vouloir (ou plutôt si  😉 un coup de pied dans la fourmilière de la fachosphère franchouillarde. Après avoir débusqué l’une des taupes de nos luttes sociales,

LUI

                                                                ⬇️

DaKPjyZX4AEpLIx

… ce qui a profondément déplu au réseau extrêmement droitier qui s’en sert, j’ai fait émerger le sale museau d’une autre anguille qui bouffe à tous les râteliers depuis le mouvement Occupy France…

Lui

                                                                ⬇️

Capture.PNG

… Ce pauvre type (ici sa vie, son œuvre au brun) en quête d’un  bad buzz désespéré aux allures pathétiquement outrancières qu’il tente de médiatiser outrageusement,  semble tellement perdu qu’il est prêt à tous les excès… qui en ont fait condamner d’autres plus rapidement, en comparution immédiate :

pasqueille

Compte-tenu de sa grande prédisposition légendaire à squatter les réseaux sociaux (tous), il ne cesse de s’agiter dans tous les sens en ce moment pour se faire mousser, comme on le voit ici, à propos de Tolbiac :

pasqueille2.PNG

… Or, il se trouve qu’ en cherchant sur youtube son compte perso, je suis tombé sur une vidéo où il est interviewé par devinez qui ? Le même qu’à Tolbiac : hé oui, Jimmy Léopold. Décidément, cet entre-soi est confondant, comme le démontre cette capture d’écran (je ne voulais pas leur faire le plaisir d’un lien) :

Capture.PNG

… On notera en bas à l’extrême droite ( 😉   ) la présence du logo de la « société » de Jimmy Léopold, LDC News. Sachez le reconnaitre, et si vous le voyez, fuyez. Tout ça pour dire que les deux hommes se connaissent bien… D’autant plus que c’est Léopold qui l’a suivi pour le filmer à la sortie du Tribunal de grande instance de Paris,  alors qu’il avait été condamné en 2017 à deux mois de prison ferme pour injure publique raciale, en raison d’un tweet raciste envers Christiane  Taubira :

Capture.PNG
Dans cette logique de course à l’échalote effrénée dont il a le secret, (j’ai plus de respect pour l’échalote, ami.e.s végan.ne.s, je vous l’avoue), on m’apprend en outre qu’il va jusqu’à solliciter par internet des militant.e.s de gauche pour les amener à sa cause bien pourrie (ils osent tout, leur marque… ) :

Capture.PNG

… Beau et brave patriote dans son jus que voilà… Je suis hilare. #Mékeskisoncons ! Si avec de pareils agitateurs patentés on ne prononce pas l’interdiction du mouvement fasciste Bastion Social, je ne comprendrais pas, vraiment. Il y a vraiment de quoi faire… Tout y est : apologie du terrorisme, du nazisme, antisémitisme, racisme, et j’en passe. Mais que fait la police ? (à part faire pression sur les étudiants pour qu’ils se taisent à propos des exactions des milices d’extrême droite violentes, je veux dire) ?

Capture.PNG
source

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s