#Rennes – 9/04/2018 – Procès de celui qui appelle à « Repérer, identifier, détruire» les militant.e.s des droits humains #BreizAtao #BorisLeLay #fachosphere

 » Lʼextrême-droite droite qui fiche les gens qui ne lui plaisent pas, qui appelle à la violence, voir au meurtre, nʼest pas un fantasme. « 

« Être présent sur ce site est même quelque chose dʼhonorable car les personnes qui y sont attaquées le sont généralement soit pour leurs engagements humanistes, soit parce quʼelles participent à lʼouverture de la Bretagne…. » (source)

Breiz Atao et son courageux bas de plafond ultra-nationaliste ¹, Boris Le Lay, font encore la Une de la rubrique judiciaire, pour des faits particulièrement graves qui en disent fort long sur la mentalité de ces gens là, dont on aurait tort de banaliser ou de sous-estimer le pouvoir de nuisance…  Il est en effet  convoqué lundi prochain, le 9 avril, devant le tribunal correctionnel de Rennes, suite au fichage – publié sur son site – de militant.e.s. de la défense des droits humains de la région Bretagne.

Capture.PNG
source

J’avais déjà parlé de cette affaire ici. Depuis, la manifestation a eu lieu, qui a réuni plus de 400 personnes à Rennes, fin mars :

Capture2.PNG
source

On trouvera probablement de bonnes âmes pour banaliser son forfait, en tentant de faire croire qu’il ne s’agit là que d’un acte isolé, de propos délirants d’un seul individu, qu’il ne s’agirait pas de prendre trop au sérieux. Pourtant je pense très sincèrement que tel n’est pas le cas, si l’on en juge par exemple sur le seul pouvoir d’attraction de cette petite ordure sournoise sur les réseaux sociaux, lui qui n’hésite jamais à relayer les pires fake news, à se vautrer dans les pires bassesses (comment peut-on encore le croire ? ),  galvanisant ainsi sa troupe d’internautes anonymes décérébrés en les incitant à aller, eux, au front.   (j’en ai fait les frais, je sais de quoi je parle précisément…). 6600 abonnés sur sa page Facebook, 11 200 sur twitter, ça vous donne une idée de la masse de bas du front qui portent crédit à son prosélytisme de la haine…

Capture4

Et encore réserve-t-il à présent le pire, non expurgé, à des comptes sur des réseaux « sociaux » » (vraiment ?) moins exposés aux foudres de la justice, compte tenu de la clémence de la justice des pays qui les abritent pour le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie, ou l’homophobie, comme la Russie avec V Kontact.

Sa stratégie d’incitation systématique à la délation, au ciblage et au harcèlement de leurs opposant.es fonctionne, si l’on en juge par les informations contenues dans l’article déjà cité :  Depuis la mise en ligne de ces fiches, certains militants ont fait l’objet d’appels malveillants et de menaces. D’autres ont pu avoir quelques remarques lors d’entretiens d’embauche. « Ce n’est pas que virtuel », témoigne la militante contactée. (source)

Dans un édito sur Breiz Atao, celui sur lequel se base justement les journalistes qui relatent cette affaire, cette petite vermine fasciste appelait ainsi, pour vous donner une petite idée, à « détruire l’extrême gauche », à « repérer, identifier, détruire […] les derniers lépreux du gauchisme », ces lépreux étant avant tout « de maigres cohortes de pouilleux composés de marginaux édentés, de drogués, de SDFs en état d’ébriété avancé, de fonctionnaires petit-bourgeois, de lesbiennes hystériques et autres sodomites patentés ». Rien que ça.

Le fait est qu’ils étaient étonnement nombreux, les marginaux en question, à Rennes, le 28 mars. Et que de glorieux défenseurs de l’Occident et de la patrie française, nul n’en a vu, ce jour là. Alors, qui est le plus seul ?

Souhaitons qu’ils le soient chaque jour un peu plus, isolés par l’effort collectif de tous et toutes, chacun selon ses capacités, ce genre de nuisibles là. Car pour l’instant hélas, vu le discours dominant, et l’action comme les propos si néfastes pour notre vivre ensemble du ministre de l’Intérieur, ça n’en prend pas le chemin… Et qui nous protégera des Le Lay de tous poils, de leur violence et de leurs exactions en tous genres ? La Police ? Je crains le pire, quand on sait ce que l’on sait et que l’on voit ce que l’on voit… Et ce n’est pas la sentence quelle qu’elle soit qui sera prononcée lundi contre l’immonde Le Lay qui changera quoi que ce soit, même si nous y serons attentifs.  Elle ne fera vraisemblablement que s’empiler sur les autres, et acter l’aveu d’impuissance de cette « justice » là…

Aussi, il n’a jamais été aussi nécessaire de se regrouper et de faire front, contre la bête immonde. Elle est en train de relever la tête.

Urgence, agir.

Réactualisation au 11.04.2018 : le verdict est tombé le jour dit :

Capture.PNG
source

 

¹ tellement grand défenseur de la Bretagne qu’il est planqué à l’étranger depuis des années (il faut dire que les condamnations pleuvent…). Il ne  se présentera donc pas au tribunal,  les risques sont bien trop gros pour sa si petite et médiocre personne. Pas les épaules…

 

Une réflexion au sujet de « #Rennes – 9/04/2018 – Procès de celui qui appelle à « Repérer, identifier, détruire» les militant.e.s des droits humains #BreizAtao #BorisLeLay #fachosphere »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s