Aujourd’hui, je note que le représentant d’une structure communautaire radicalisée  (pourtant, curieusement, beaucoup moins décriée que, au hasard, le CCIF, par les républicanistes experts en laïcité non inclusive du Printemps Républicain) vient d’appeler sinon à la haine du moins au rejet de tout un mouvement qui, s’il n’est pas exempt de nombreuses critiques (dont je ne me prive personnellement pas), ne saurait se ranger dans le même sac à vomi que le FN, dont l’antisémitisme de bon nombre de ses cadres n’est plus à démontrer :

Heureusement, voilà enfin un homme dans ce contexte bien chargé – le fils de la victime lui-même ! – dont l’esprit vole un peu plus haut que d’autres, malgré la douleur. Chapeau bas, Monsieur.

Capture.PNG

« Tout le monde peut venir à la marche blanche » « Le Crif fait de la politique et moi j’ouvre mon cœur à tout le monde ».

(source)

Monsieur Daniel Knoll, tout mon respect, et mes plus sincères condoléances en ces tragiques instants qui méritent davantage que d’ajouter de la haine à la haine.