#Beauty : « la Poste traite mieux ses paquets » (comme j’ai honte de cette fRance)

Capture.PNG
source

En Italie, cette histoire a soulevé aussitôt  un tollé général et suscité une forte et légitime  indignation générale. En fRance, silence dans les médias, qui ne commencent à l’évoquer que bien timidement depuis peu. Auraient-ils honte ? Il y a de quoi. Heureusement qu’il y avait les réseaux sociaux pour en être informés bien avant… Comme dab.

J’apprends à présent qu’ une information judiciaire a été ouverte samedi à Turin après la mort de cette migrante nigériane qui avait tenté en vain de gagner la France avec son mari, enceinte et malade… Beauty, 31 ans, est morte la semaine dernière dans un hôpital de Turin.

Avec la bénédiction de Gérard Collomb, droit dans ses bottes.

« La poste traite mieux ses paquets », a dénoncé Paolo Narcisi, un responsable de Rainbow4Africa, une association qui participe à l’aide aux migrants du côté italien des Alpes.

L’histoire est largement reprise dans les médias italiens, qui rappellent les déboires en France d’un bénévole convoqué après avoir porté assistance à une famille nigériane, dont une femme enceinte.

(source)

La fRance  a cette mort sur la conscience. Et je devrais être fier de ce pays là ?

#NotInMyName

Voilà qui légitime et donne encore plus de poids à l’action de ceux qui, comme Cédric Herrou dans la vallée de la Roya, et partout en fRance, viennent en aide aux migrants. Force et courage à toutes et tous. Tout mon soutien. Merci pour eux.

 

 

5 réflexions au sujet de « #Beauty : « la Poste traite mieux ses paquets » (comme j’ai honte de cette fRance) »

  1. Après les Fêtes, avant Pâques, ..vient mars et sa période du zèle,
    le ‘z’ s’écrit et s’interprète, dirait Zorro, ..mais lui dans le privé.

    Ainsi le 10 mars,
    « ce soir là, une tempête de neige fait rage à 1.900 mètres d’altitude quand Benoît Ducos, ce pisteur du domaine skiable, repère quatre silhouettes, un couple et deux enfants qui portent des valises à bout de bras. Remarquant que la mère a du mal à mettre un pied devant l’autre, qu’elle est épuisée, frigorifiée et sur le point d’accoucher [enceinte de 8 mois et demi] il décide alors de la conduire à l’hôpital de toute urgence. Mais à l’entrée de Briançon, il est stoppé par un barrage des douanes. La police aux frontières refuse de faire passer la voiture alors que sur le siège passager la jeune femme se tord de douleur »
    etc..
    les versions ensuite divergent (rien à voir avec P Desproges; hélas) celles formulées par la fonction public -protection & sécurité- ne correspondent pas à celles de son employeur, récipiendaire, donc du public.
    La routine.
    Le pisteur, z’assistant la personne en danger, sera convoqué (évidemment; rétorsion à suivre) aussi, le domaine du paradoxe, surtout en cette saison, est si vaste que je n’ai pas envie de m’y perdre ! ni de rigoler.

    Ou simplement invoquer un vieil aphorisme, alors plein de bon sens, ni éprouvé (!) pourtant inestimable, irremplaçable, précieux !!
    – « les femmes et les enfants d’abord »
    … est-ce si compliqué ??

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s