LE média ? ça sent le brun.

Va falloir choisir votre camps, les potos. Soit on est antifa, soit on ne l’est pas. Et la tournure que viennent de prendre les événements récemment,  du côté des prétendus insoumis (quelle escroquerie intellectuelle, culturelle, politique…),  devient de plus en plus critique. Ravi de constater une fois de plus que je ne suis pas parti du front de gauche par hasard. Incompatible avec un réel engagement antifasciste sincère. Pas besoin de longs discours, d’analyses fouillées, de textes alambiqués pour décrire l’ampleur du désastre. Voici la liste des « bails », comme disent les jeunes dont je ne suis plus. A vous de juger sur pièce, de vous faire votre propre idée :

Tout a commencé par les conditions étranges de l’éviction de la rédactrice en chef de ce bouzin là, avec laquelle, disons le tout net, je n’ai aucune accointance particulière, puisque je ne la connais pas (le cas d’Aude Lancelin m’aurait touché bien davantage et je ne comprends pas ce qu’elle est allée foutre dans cette galère).  Je me suis bien gardé de juger, ne connaissant pas les raisons réelles de ce qui est présenté par Le Média non comme un licenciement mais comme la fin d’une période d’essai, tout en s’interrogeant sur les intentions de cette personne…

La lettre d’Aude Rossigneux est ici. Le média y répond .

Vient ensuite le départ, dans la foulée de cette éviction, de l’un des seuls non « insoumis » (re-rires), Noël Mammère, sur fond de désaccord avec le positionnement de ce média sur la Syrie. C’est ici.

Capture
l’écouter ici.

De quoi veut-il parler ? De ceci :

Cette position est défendue par l’une des fondatrices de ce Média (aux convictions à la géométrie si… variable),  Sonia Chikirou, qui assume également ne pas diffuser d’images en provenance de la Ghouta orientale assiégée. « On ignore la provenance et la véracité de ces images. Demandez-vous qui a filmé, sous la protection de qui, pour faire passer quel message, pour servir les intérêts de qui« , explique cette proche de Jean-Luc Mélenchon. (source)

Cette remise en cause forte de la déontologie journalistique des reporters d’images a aussitôt donné lieu à ce communiqué de l’AFP :

Capture
suite et source

 En outre, l’étonnant expert Le Média de la Syrie a d’étranges publications…

4.jpg1.PNG

Tout cela pour dire que sur ce dossier là, la Syrie, je suis bien content que d’autres, visiblement plus compétents que moi s’y collent. (Fallait bien qu’ils se rattrapent, après la boulette de Lundi matin sur le cas de Monsieur Marcel) :

Capture.PNG
Suite et source

 

Après tout ça, je me demande comment on peut encore soutenir pareille cause moisie, tachée de l’intérieur. Car il y a encore, pour clore la liste :

Le cas Vukuzman

capture73

@vukuzman

L’ invitation par Le Média d’une complotiste rouge-brune – Annie Lacroix-Riz, dont la réputation n’est plus à faire auprès des historiens les plus sérieux.  Sa page wiki suffira dans un premier temps à l’édification des masses populaires qui auraient échappé à ça. (Le grand complot synarchique, vous connaissez ? Voilà, voilà… ).

Le cas Polony, dont je m’étonne que des gens de gauche puissent encore la soutenir.

Le positionnement victimaire complotiste de Mélenchon dans son dernier billet de blog, avec cette citation hallucinante :

« Si la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine… « 

NON Monsieur. Elle n’est pas juste et saine. Par delà une critique raisonnable et raisonnée qui consiste à recouper les différentes sources d’information pour se faire une idée équilibrée, ce que je tente de faire chaque jour notamment ici avec la fenêtre de tir qui est la mienne,  je considère que ce rejet global de toute une profession et de ses acteurs qui, pris isolément ne sont tout de même pas tous des ennemis de la démocratie, participe d’une haine de tous contre tous qui est en train de miner notre société. Et vous y contribuez fortement. Un peu trop à mon goût.

… Et l’étrange complaisance  que Le Média (qui n’est pas Mélenchon, n’est-ce pas…) nourrit envers certaines personnalités (et leurs positionnements plus que discutables en matière de droits humains et de rapport à la vérité)  n’est pas là pour me rassurer quant à votre intransigeance envers les idées qui puent, raison pour laquelle j’ai quitté et le PG, et le Front de Gauche.

C’était bien la peine de prétendre lutter contre la propagande libérale carnassière des médias main stream si c’était pour la remplacer par un autre type de propagande souverainiste complotiste, franchement…

4 réflexions au sujet de « LE média ? ça sent le brun. »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s