Insoumission

FCA_Conscrits

En entendant parler de la confirmation par Macron d’un service national obligatoire, mon sang de gauchiste n’a fait qu’un tour, et je m’apprêtais à lancer un appel à l’insoumission (la vraie) et à la désertion. Je refuse en effet de servir une cause militariste et nationaliste qui n’est pas la mienne, et qui a démontré ses patents échecs et ses horreurs tout au long de l’histoire. ¹  Cependant, mon âge m’en dispensera de toute façon, je ne suis pas concerné, et il y aurait donc là une grande hypocrisie à tenir une posture de pure forme. De quel droit dicterais-je en outre la conduite à tenir aux plus jeunes ?

Et puis je suis allé voir ce dont il s’agissait.

Capture.PNG
source

Plaçons nous tout de même dans la condition d’avoir à se plier à ce dispositif, ou d’avoir des enfants qui le seraient, et dont on devrait garantir les droits, et faire respecter les convictions, quand ils en ont sur ce sujet.   On commencera par passer en revue l’argument idéologique absolu qui consiste à dire que puisqu’antifa, et libertaire, je refuse de servir tout état que ce soit, d’autant plus que ce dernier ne cesse de fouler aux pieds les règles humanitaires et humanistes les plus basiques, et qu’accepter de le servir serait donc en être complice. Cela exposerait à des sanctions judiciaires, n’en doutons pas. On peut être en droit de tout à fait les assumer. Mais au vu du contenu du dispositif, je crois que si j’étais concerné, je ne me dirigerais pas forcément dans cette voie, mais vers l’engagement dans une association à vocation humanitaire, sociale, afin de servir une cause plus en accord avec mes convictions. A mon époque, il existait autrefois le service civil, en substitution du service militaire obligatoire, lorsqu’on adoptait le beau statut d’objecteur de conscience. L’injustice résidait alors en ce qu’il durait deux ans, contre un seul pour les militaires. Je concevais alors l’insoumission tout à fait légitime, elle répondait à une injustice flagrante, puisque l’on voulait punir celui qui ne se soumettait pas à leur logique militariste coercitive en le privant d’une année de liberté personnelle de plus. Aujourd’hui, le dispositif prévu est différent. Reste à savoir quel en sera le contenu exact, et quelles seront les associations réellement habilitées à recevoir ces nouveaux « conscrits », pour quelles « missions »…    Toujours est-il qu’envisager de rendre obligatoire ce dispositif, sans la moindre consultation de tous les principaux concernés, en dit encore une fois bien long sur le mode de gouvernement actuel… Mais puisque lesdits faussement insoumis sont d’accord avec ce projet, puisqu’ils l’ont inscrit dans leur propre programme au moment de la présidentielle, nul doute qu’ils voteront pour le moment venu, n’est-ce pas ?

A suivre donc.

Post-scriptum : qu’est-ce que je disais… Honte de rien : Continuer à se qualifier d’insoumis, dans ces conditions, relève de l’escroquerie politique.

Capture

Comme je le lui ai fais directement remarquer, ya tromperie sur la marchandise….

De plus, quand on voit quel camp politique soutient cette mesure, ya franchement pas de quoi être fier…

Capture.PNG
source

 

¹ Tout au plus accepterai-je de prendre les armes pour lutter contre un ennemi fasciste, coupable de crimes contres l’humanité, selon le contexte, mais selon mes choix, et des modalités préalablement déterminées, en homme libre, pas en soumis, mais en acteur conscientisé.

6 réflexions au sujet de « Insoumission »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s