#FN : le mensonge et la rumeur comme armes de destruction massive

Bidouillage d’actualités, caviardage de faits divers, fabrication de fausses nouvelles, de complots et de rumeurs en tous genres (Hoax et fake news, en veux tu ? En voilà…), telle semble être la nouvelle activité à temps plein des partis d’extrême-droite, afin de satisfaire leurs thèses racistes en demandant à la réalité de s’effacer derrière leur idéologie. Qu’importe la vérité, et même la véracité, du moment qu’on ait l’ivresse, même s’il s’agit de celle, répugnante, régressive,  de la manipulation des masses populaires, aux fins de rejet de l’Autre. Il faut dire qu’ils ont en cela un grand maitre (et bien triste exemple pour le monde libre) en la matière… C’est pourquoi il m’est devenu inutile de discuter avec des militants et des sympathisants d’extrême-droite, pour qui les arguments les plus solides, basés sur la réalité la plus factuelle, ne servent à rien. On ne peut plus rien  leur démontrer, chiffres et faits à l’appui  : ils/elles ont définitivement basculé dans un autre monde, et ne sont plus perméables à un discours rationnel. Que ce soit à propos de la fabrication des multiples fake news que je ne cesse de démonter ici, ou celle, d’une autre ampleur, savamment orchestrée, qu’ils ont totalement fabriquée pour tenter de fausser l’élection présidentielle à propos de l’ Ernotte Gate ou plus prosaïquement celles qu’ils répandent tous les jours, à dessein, cyniquement, dans les communes où ils sont implantées,  tout vient confirmer ce que j’avance ici. Il ne se passe pas une semaine, voire une journée, sans qu’un service de l’état, un élu ou un  journal quel qu’il soit ne soit obligé de démentir leurs rumeurs dégueulasses destinées à effrayer la population, que ce soit sur l’arrivée massive de migrants dans une petite commune, ou la présence de fichés S dans tel endroit, ou encore le fameux « silence des médias et des élites »  sur des actions terroristes imaginaires. S’il n’y en a pas, ils en inventent de toutes pièces, sans le moindre scrupule. De quoi nourrir un climat qui favorise leurs affaires électorales… comme on l’avait vu également avec le cas Desport, qui lui allait jusqu’à passer à l’acte, par delà la simple fabrication de rumeurs d’insécurité, qui ne lui suffisaient plus.

Capture.PNG
suite et source

On peut toujours démonter ces rumeurs, cela ne sert à rien. Leur idéologie raciste leur obscurcit le cerveau, bloque leur raisonnement, et ils préfèrent se réfugier dans des certitudes plus confortables que celles qu’ils devraient acquérir en absorbant et assimilant la complexité du monde. Une disposition intellectuelle qui ne correspond pas vraiment à leur schéma mental, qui préfère la facilité que leur sert leur parti. Comme il est plus facile de charger l’arabe, le musulman ou réputé tel, le réfugié, le migrant, que de se poser des questions sur ses propres avanies… Le principe du bouc émissaire, aujourd’hui comme hier, et la fabrication de légendes destinées à assoir leur infiltration dans les esprits faibles.

La fable toute pourrie du grand remplacement a encore de beaux jours devant elle, et commence à gagner des voix jusque dans la droite traditionnelle, et une certaine « gauche » (vraiment ?) républicaniste. Je suis inquiet. La peste brune avance, et gangrène tout ce qu’elle touche, favorisée par le terrorisme. Comme j’ai honte de ce monde là, que malgré tous nos efforts, nous ne parvenons pas à infléchir dans un sens plus humaniste. Et ce n’est pas l’action du gouvernement qui va nous y aider… rendant l’étranger suspect à priori.

Le combat continue.

Une réflexion au sujet de « #FN : le mensonge et la rumeur comme armes de destruction massive »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s