Voilà qui s’appelle, pour sûr, le baiser de Judas… C’était bien la peine de faire barrage, tiens, les castors… C’est encore la présidente du FN (pour l’instant… 😉  ) qui dit le mieux ce qu’il convient de penser du positionnement particulièrement réactionnaire du ministre de l’éducation

Capture.PNG

Vous voyez bien à présent que lorsque je m’alarmais dès sa prise de fonction de la nomination de ce ministre si extrêmement droitier, je n’exagérais pas.