Lutte contre les #haters en #fRance: pourquoi l’hypocrisie est totale #antifa

Capture.PNG

je viens d’observer gentiment le thread (succession de publications sur twitter sous un chapeau commun)  d’un certain compte dénommé Ursus Arctos.

Capture.PNG/

Le gars s’émeut en direct en découvrant  que des comptes proposent des listes de blocage de plusieurs centaines de comptes sur ce réseau (de plus en plus a-) social là.

Mais s’il s’en émeut, vous m’aurez devancé, c’est parce qu’il en fait partie, bien sûr…

Capture.PNG

Moi pas.  J’ai vérifié, comme vous pouvez le faire également. Passons, là n’est pas l’essentiel. Nos petites personnes, on s’en fout. (Blocage n’est pas tuage, savoir raison garder).  Vous allez vite comprendre à quoi je veux en venir, compte-tenu de mes récentes publications.… Il dénonce en effet également un autre compte, plus spécifiquement dédié à ces bas de plafond  qui se croient tout puissants derrière leur pc gamer… dans la chambre payée par papa/maman, en harcelant des femmes à l’abri de leur écran et en leur envoyant des saloperies bien dégueulasses.

Capture.PNG..

Moi, voilà qui me va bien, vu que ces petits trouducs de JVC jugent bon d’employer toutes les méthodes les plus pourries, le mensonge, la falsification d’identité(s) et même de genre, jusqu’à se faire passer pour des féministes afin de les décrédibiliser (aucune morale, vous dis-je), les arguments ad hominem, volontiers sous la ceinture (ce qui dénote seulement de leurs frustrations sexuelles avancées), et l’utilisation de la zététique pour les nul(le)s à des fins particulièrement discutables. J’adopte volontiers l’outil si cela peut me protéger contre cette invasion de purulents. Où est le problème ? Qu’il y ait quelques victimes collatérales comme cet Ursus Arctos ? Et si quand bien même j’y étais, pourrait-on enfin réfléchir par delà le bout de son nez (que j’ai la chance d’avoir pour ma part infiniment long ? Un cap, une péninsule, un perchoir à oiseaux). Si j’étais méchant, j’aurais titré ce billet « drame de l’auto-défense sur Internet : Ursus Arctos listé. Avec un gros 😂 . Car enfin, voir FDesouche reprendre son thread, l’hypocrisie est vraiment totale, et la confusion globale ! (les mêmes qui nourrissent les contenus haineux s’émeuvent donc de l’auto-défense populaire ? Ne pas rire….).

Le problème central n’est-il pas plutôt que notre pays, contrairement à d’autres, privilégie un tel laxisme que des contenus si haineux puissent se retrouver à la portée de n’importe qui, quel que soit son âge ou sa santé mentale, qui font  l’apologie du terrorisme, pas seulement djihadiste radical, mais également d’extrême-doite, suprémacistes, appelant clairement à chasser et tuer des êtres humains parce qu’ils ne sont pas de la bonne couleur ou de la bonne religion, voir pas du bon genre, sexe, ou de la bonne orientation sexuelle..

Et donc, pourquoi donc s’étonner que dans cette jungle où la loi du plus fort et surtout du plus tordu soit toujours la meilleure, des individu.e.s tentent de s’organiser, avec les moyens techniques dont ielles disposent, pour se prémunir contre pareille peste brune, puisque l’inaction publique et politique est patente  ? La question m’apparait plus sérieuse que de s’indigner en pure perte, en se faisant l’économie du pourquoi.

Le cas dont on cause en ce moment dans le poste et ailleurs, celui de JVC, qui fait grand bruit, n’est que la partie émergée de l’iceberg. Combien faudra-t-il donc de polémiques de la sorte pour que la volonté publique se préoccupe enfin sérieusement, avec compétence, comme il se doit,  de ce phénomène qui pourrit toute notre société ? Pourquoi d’ailleurs se contenter d’une volonté politique si absente sur le sujet, qui de surcroit n’en a visiblement pas les compétences techniques et conceptuelles,  et qui préfère se reposer sur de pseudos experts qui sont juge et partie (économique, surtout) prenante, pour changer les choses ?

D’autres pays ont su adopter une législation plus contraignante, pour lutter contre les discours de haine, en adoptant l’idée d’une sanction financière lourde pour les Gafa. Pourquoi cela n’es-il pas envisagé dans notre pays ? Ce n’est pas la première fois que je le demande ici, effrayé moi aussi par autre chose qu’un simple blocage : des appels au meurtre, au viol, à la violence, dont j’ai personnellement fais les frais de la part de fachos invisibles,  planqués en toute impunité derrière leur écran…  Mais que fait la police ? Réponse : rien.

Et après,  de fabuleux experts auto-proclamés de la lutte contre l’extrême-droite passent à côté de ce qui, dans notre pays, subrepticement, clandestinement, à l’abri de tous les regards y compris des parents, nourrit si bien la bête immonde, et fait des millions de voix pour le FN… Ce flux de données, de conversations, de publications sonores et visuelles qui entretiennent l’idée que la femme et ses droits légitimes, ou l’étranger, voilà l’ennemi.e….

index.png

 

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s