Panouille n’est (vraiment pas) #antifa

6a0147e4419f47970b01bb096f0662970d.jpg

Et dire que j’avais raté ça… C’était en janvier 2017. Voir un journaliste (Panouille pour les intimes) qui se prétend de gauche, fondateur de Politis, dans la revue extrêmement droitière (la « défense de la civilisation européenne », ça vous dit quelque chose ?) d’Alain de Besnoit, voilà qui fait un choc. Quelle déchéance…  je comprends mieux sa compromission sur l’affaire du Yéti, et pourquoi je ne cessais de me prendre la tête avec lui, sur les réseaux sociaux, tant les propos de ce type m’étaient particulièrement insupportables, en bien des points… Et notamment sur son insistance à botter en touche et tourner en dérision tout ce qui touche au complotisme, ce mal du siècle. Mais bon, puisqu’Onfray lui avait déjà montré le chemin…  Décidément, le souverainisme, cette lèpre à gauche,  et les questions identitaires, on voit bien où ça mène…  Le voilà donc à présent épinglé dans mes archives ici. Et toc. Un natio souverainiste de plus dans la boîte à caca, ça lui apprendra.