Spencer, suprémaciste blanc, ridiculisé par les antiracistes en Floride #Gainesville #antifa

Il n’aime pas qu’on le qualifie ainsi – de suprémaciste blanc – le pauvre petit bisounours injustement ostracisé… Il préfère identitaire, c’est plus chic. (Tellement tendance, même ici, en fRance… ¹ ). Toujours est-il qu’il vient de se prendre une sacrée raclée, à Gainesville, en Floride, où il devait tenir conciliabule à l’université.

Capture.PNG
source

Une trentaine de bas du front encerclés par des centaines de manifestants hostiles à son  discours violemment raciste, voilà qui fait plaisir à voir, et à savoir. Qu’on se le dise ! Il faut que ces gens arrêtent de (nous) faire peur, et qu’on les remette à leur juste place : le caniveau.

Capture.PNG

Je suis toutefois simplement effaré d’apprendre la débauche de dépenses qu’a entraînée l’inconséquence totale de ce leader « alt-right » là (l’autre nom des nazis, in USA)  … Tout ça pour pareil individu bien dégueulasse ?

Capture
source

Entre des coûts de surveillance et de sécurité incroyables (drones, hélicoptère,  des centaines de membres des forces de l’ordre présents, avec tireurs d’élite… ), des voies d’accès fermées à la circulation par des camions remplis de sable, les cours annulés… La législation américaine faisant de la liberté d’expression, quelle que soit la laideur de son contenu, un droit sacré, l’université de Gainesville a dû supporter plus d’un demi-million de dollars de dépenses à cause de ce triste sire, son mouvement  condescendant à participer à hauteur de… 10 500 dollars. Une honte, même en s’abstenant de toute considération morale, d’un point de vue purement rationnel.

En tous cas, ravi d’apprendre malgré toutes ces considérations personnelles qu’aucun(e) des militant(e)s antiracistes présent(e)s n’a eu à y perdre la vie, contrairement à Charlosttesville

R.I.P., Heather.

capture22.png

¹ Cela me fait d’ailleurs réfléchir, cette dénomination des bas de plafond, où qu’ils se trouvent… A mon sens, les qualifier d’identitaires est un affaiblissement de la lutte antifasciste. Arrêtons de les laisser se définir ainsi, par eux et les médias. Appelons les choses par leurs noms, et les fachos, des racistes et des nazis, et le monde ne s’en portera que mieux…  Plutôt que de les laisser se dénommer identitaires, et répandre leur merde d’une ethnie soi-disant menacée par l’immigration insoutenable à la culture inassimilable,  avec en prime la complicité des islamo bobos gauchos… Légende urbaine pathétique et criminelle, à laquelle s’opposer, inlassablement, jusqu’au dernier souffle. Nous sommes la vie, qui est ouverture et mouvement, et non fermeture et recroquevillement sur une pseudo-identité passéiste, figée, et reposant sur des dogmes mensongers, à tous points de vue.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s