Il est 13H12 à #Lille. Et #Paf… Des Fafs. #violencespolicieres

Voilà qui est encore plus grave que le racisme d’état assumé et maintenu malgré plusieurs décisions de justice sous la forme des contrôles au faciès, qui risquent en outre d’être inscrits dans le marbre de la loi avec le projet de loi sur le terrorisme. Là, il s’agit purement et simplement de racket, d’extorsion de fonds sous la menace, de passage à tabac sur des personnes vulnérables, en situation précaire : des vendeurs de roses, à Lille, dépouillés par deux fonctionnaires de la Police aux frontières (PAF)  dont l’un s’est habilement reconverti dans la sécurité privée… Une affaire détaillée par Street Press ici. Et cerise (pourrie) sur le gâteau de merde, ceci :

DLXVteFWsAAiw_r.jpg large.jpg

… Des gens comme ça… C’est à dire ? Veuillez préciser, Monsieur l’agent de police…

Le président Lemaire interroge l’ancien policier :

« – Vous avez la même opinion ?

– Peut-être. »

L’ex-compagne de Fabrice P. a également été interrogée. Elle évoque aux enquêteurs ses diatribes « très racistes » :

« Çà ne le dérangeait pas de leur défoncer la gueule. »

L’une des victimes raconte avoir cru sa dernière heure arrivée, tandis que les deux flics l’emmenait dans « une forêt ».

Alors, Acab ou pas acab ? Je demande, juste.

(Et je ne peux m’empêcher de penser alors à ces gens morts dans la Deule… Étrange climat, à Lille, vraiment entre ça et le reste : la Citadelle, le WWK, Hermant et sa couverture policière…  ).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s