le Printemps Républicain à la remorque de l’extrême-droite #Lyon2

Capture.PNG
source

Une fois de plus, de prétendus démocrates sont à la remorque de la fachosphère, pris en flagrant délit d’obéir à leurs diktats et indignations discriminantes. On les voudrait aussi offensifs envers nos ennemis fascistes, « identitaires » (l’autre nom, plus pudique, du fascisme), d’extrême-droite. Mais il semblerait que les fachos dérangent beaucoup moins leurs cousins identitaires vallsistes, qui se drapent derrière les oripeaux de vierges outragées de la laïcité,  que ceux qui veulent alerter sur les méfaits du racisme envers nos ami(e)s musulman(e)s… Je suis d’autant mieux placé pour faire la leçon à ces laïcistes d’opérette que je suis moi-même athée, et donc peu suspect d’ « islamo-gauchisme », cette baudruche vertigineuse, cette guimauve (si peu) intellectuelle pour mous du bulbe. Ma circonspection envers les religions de toutes sortes (comme des chapelles et des sectes politiques d’ailleurs…) n’est cependant pas une raison pour qualifier de tous les maux nos amis de croyance différente, sous couvert de lutte contre le terrorisme, procédé amalgamant bien dégueulasse.

Le fait que le centre de la polémique qui va suivre soit situé à Lyon n’est certainement pas neutre dans l’appréhension de la situation. On sait déjà à quel point en effet, si l’on me lit régulièrement ici,  l’ancien maire et actuel ministre de l’intérieur s’accommode fort bien de la présence durable des fascistes du vieux Lyon, même quand ils terrorisent les commerçants du secteur...

Mais la Licra, dont le comportement est de plus en plus problématique en termes d’antiracisme,  est également à  considérer. Car voilà le sujet :

Capture.PNG

« Laïcophobe » ? Hem, hem, tu m’en diras tant. Sont-ce les mêmes inventeurs de concepts creux qui ont créé l’escroquerie intellectuelle qu’est le racisme anti-blanc ? Un groupe de personnes politiquement très orientées, à l’instar de l’inénarrable Bouvet, (dont on sait tous les penchants peu glorieux envers une personnalité peu suspecte d’antiracisme et pour cause), qui se revendiquent d’un combat pour la laïcité (à géométrie tout aussi variable que celle de l’extrême droite, que l’intégrisme catholique ou/et pédophile dérange bien moins),  peuvent donc censurer un colloque universitaire sans que quiconque ne s’en émeuve ? J’ai honte de ce pays et de son incroyable inversion de valeurs qui voit jeter à la vindicte populaire ceux qui entendent sincèrement lutter contre le racisme, alors qu’ils laissent sans le moindre remord les fascistes parader en paix, partout dans le pays.  Mais le débat n’aura pas lieu. Certains intérêts politiques sont visiblement en jeu qui n’y ont pas intérêt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :