Un de moins #FN #Philippot

« J’ai pas peur de l’avouer, j’avais quarante ans passés, eh bien, le jour de la mort de Brassens j’ai pleuré comme un môme. J’ai vraiment pas honte de le dire. Alors que – c’est curieux – mais, le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules. » (Pierre Desproges).

Moi, à l’heure du petit déjeuner, quand j’ai appris  le départ de Florian Philippot du FN, j’ai repris des Petit Beurre pour les tremper dans mon café…  Pousser à la démission quelqun qui a tant fait pour la banalisation de leur parti pourtant extrêmement droitier, en l’incluant si généreusement dans le paysage audio-visuel (au point qu’on le surnomme le stagiaire de BFMTV), faut vraiment être (très) con… Tout ça pour un couscous, en plus… 😂😂😂

Mais bon, il pourra toujours aller rejoindre Wauquiez et Dupont-Gnangnan. Même positionnement politique. Même merde  idéologique répugnante…

 

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s