#racisme bancaire : si l’argent n’a pas d’odeur, on sait maintenant qu’il a une couleur…

On connaissait déjà l’existence dans notre pays de discriminations dans l’accès au logement et à l’emploi. On savait aussi grâce à des opérations de testing depuis des années que l’accès aux boîtes de nuit n’était pas tout à fait le même selon que l’on est noir ou blanc. Et voilà qu’on apprend, alors qu’on s’attendait à des critères d’attribution et de gestion beaucoup plus objectifs, puisque purement financiers, que le racisme sévit également dans les milieux bancaires…

CaptureCapture

Si l’argent n’a pas d’odeur, il a visiblement une couleur… Et devinez quoi ? Très surprenant : les banques, au lieu de prendre en compte ce phénomène dénoncé par le défenseur des droits, Jacques Toubon, ont contesté les résultats ! De quoi être rassuré sur les moyens qu’elles entendent mettre en œuvre pour faire disparaitre ce phénomène aussi insupportable que dégueulasse.  Et après ça, on s’étonne de l’agressivité de certaines catégories de la population française…. Mais puisque l’état français lui-même montre le mauvais exemple, il n’y a pas vraiment de quoi être étonné, finalement.