quand Papin serre la pince à un maire #FN, ya comme un malaise… #antifa

Une ancienne gloire du foot (moi, ce que j’en pense…) vient inaugurer un stade  à son nom. Jusque là, rien que de très banal. Sauf que. Quand celui qui va lui remettre les clés d’accès à la pelouse n’est autre  que l‘immonde Ravier, maire FN de Marseille, le devoir de tout humaniste, soucieux de démocratie et de respect des droits humains, de lutte  contre le racisme,  est de décliner, point barre.

L’excuse fallacieuse de ne pas vouloir politiser ce qui  – que Monsieur Papin le veuille ou non – est devenu une affaire hautement polémique, n’est qu’une bien médiocre dérobade, qui ne parvient qu’à banaliser un peu plus la présence de l’extrême droite dans la vie de notre pays,  qui se porterait bien mieux sans.

La diabolisation, elle avait du bon… Mais comme on en est loin, à présent !

Post-scriptum : visiblement, la mobilisation a payé, la polémique a servi à quelque chose, puisque Papin a reculé !