la fête raciste de #Hayange #FN perturbée par des militants de #269LifeLibérationAnimale

je viens d’apprendre par la page facebook de « Hayange en résistance » (vidéo visible ici) que plusieurs dizaines de militants de la libération animale ont perturbé le discours du maire de Hayange,  Fabien Engelmann, à sa raciste fête du cochon de ce week end. Voici leur communiqué :

< ACTION DIRECTE CONTRE LE RACISME ET LE SPÉCISME EN COURS À LA « FÊTE DU COCHON » ORGANISÉE PAR LE MAIRE FN DE HAYANGE >

[ English version below ]

Une trentaine d’activistes de l’association 269 Life Libération Animale ont fait irruption devant la tribune officielle au moment où le maire FN de la commune allait commencer son discours, ils.elles ont débranché la sono afin que l’un d’entre eux puisse lire un discours contre le racisme et le spécisme, idéologies de discrimination inhérentes à cette fête faussement présentée comme apolitique et bon enfant. Les autres activistes se tiennent en ligne avec des pancartes indiquant : « Ni racisme / Ni spécisme / Pour un monde sans oppression ni discrimination ».

Contrairement à ce que le maire de cette commune essaie de faire croire, cette fête n’est pas celle du cochon mais celle de ceux qui l’exploitent, de ceux qui le réduisent à l’état de marchandise, de ceux qui sont complices de ce que l’élevage inflige comme souffrance et mort à des millions d’individus et enfin de ceux qui s’en servent pour prôner un message de haine et de racisme à l’égard d’une communauté à la culture différente.
Ce n’est pas une fête qui a lieu aujourd’hui à Hayange, c’est un enterrement ! Un enterrement de toutes les idées et valeurs qui forgent une société progressiste et égalitaire.
A grands coups d’un populisme dangereux faisant réapparaître des groupuscules nationalistes et néo-nazis dans nos rues, le maire présente cette fête comme celle de l’amitié et de la tradition alors qu’elle n’est que le reflet d’une pensée d’exclusion et de division.
Non, notre « identité » ne s’incarne pas dans cette provocation adressée aux personnes de confession musulmane et dans cette propagande de l’exploitation des animaux.
A l’heure où les idéologies de haine se propagent et font des millions de morts, à l’heure où cette idée que nous aurions un territoire à défendre a engendré l’embrasement de Charlottesville et l’assassinat d’une militante pacifiste, à l’heure où le sort que nous réservons aux animaux fait de plus en plus débat, cette fête est le signe de l’obscurantisme, du repli sur soi et d’un retour en arrière.

Nous refusons cette monstrueuse idée que nous pouvons exclure, mépriser et oppresser ceux qui ne nous ressemblent pas, ceux qui ne parlent pas le même langage ou ceux qui ne peuvent faire étalage d’une ascendance nationale.
Qu’ils appartiennent à une autre espèce ou qu’ils viennent d’une autre culture : nous sommes tous des individus, des habitants de ce monde avant d’être des « français » et nous sommes tous égaux.
Cette fête est le symbole de toutes les discriminations : le spécisme qui consiste à faire croire que l’on peut impunément continuer à transformer les animaux en marchandises comestibles et le racisme qui veut exclure des communautés aux traditions différentes.

A cette démonstration de la haine de l’autre, nous opposons la recherche du vivre ensemble.
Un vivre ensemble avec les animaux qui sont aujourd’hui exploités sans relâche et avec les personnes d’autres cultures et origines.
Ils veulent faire peur. Nous voulons rassembler dans un monde sans exclus ni opprimés.
Les animaux appartiennent à ce monde en tant qu’individus et ne sont pas destinés à finir sur les tables pour assouvir des penchants racistes ; tout comme les personnes d’autres cultures ne devraient pas être exclues et destinées à vivre entre elles.

Notre pays, nous le voulons « multi-culturel » et « multi-espèces ».
Nous le voulons antispéciste et antiraciste.
Le racisme et le spécisme ne sont pas nos traditions, ils sont une tâche dans notre Histoire.
Au lieu de chercher ce qui nous différencie et nous divise, cherchons à construire de nouvelles traditions qui peuvent nous unir, quelle que soit notre espèce ou notre religion.

~

< LIVE DIRECT ACTION AGAINST RACISM AND SPECIESISM AT THE « FÊTE DU COCHON » (PIG’S PARTY) ORGANIZED BY THE MAYOR OF HAYANGE (FRANCE) >

About thirty activists of the association 269Life Libération Animale barged in front of the official tribune just before the speech of the Front National mayor of Hayange (France).
They unpluged the sound in order to speak up and stand up for equality and against speciesism and ideologies of discrimination during this event which is falsely presented as apolitical and friendly. Other activists are in lines taking signs indicating: « Neither racism / Nor speciesm / For a world without oppression ».

Unlike the mayor of this town wants to make believe, this party is not the pig’s one but the one – of those who exploit them – of those who reduce them as objects – of those who are accomplices of farming imposes as suffering and death to billions of animals – and finally of those who use them for advocating a message of hate and racism with regard to a community of different culture.
This is a party that is happening on Hayange, this is a funeral! Funeral of every ideas and values which are creating a progressive and egalitarian society.
An odious collection of a dangerous populism making reappear nationaliste and neo-nazis groups in our street. The mayor shows this party like an event for friendship and tradition then this is only an image of division and exclusion.
No, our « identity » doesn’t embody in a provocation addressed to muslim people and not also into this animal exploitation propaganda.
At a time where ideologies of hate are spreading – at a time where this idea we would get an own territory have generated the flashover of Charlottesville and the killing of a pacifist militant – at a time where the destiny we reserve for animals makes more and more debates; this party is the symbol of obscurantism and a huge step backwards.

Our world, we want it to be « multi-cultural » & « multi-species ».
We want it antispeciesist & antiracist.
Racism and speciesism are not in our traditions, they are a disgusting
spot in History.
Instead of looking for what distinguish and divide us, let’s looking for new traditions which could unite us, regardless our species or our religion.

#NiRacismeNiSpécisme
#NorRacismNeitherSpeciesism
#269LifeLibérationAnimale

Voir l’anti-spécisme rejoindre ici l’antifascisme à l’occasion du discours du  petit fasciste Engelman à l’occasion de son odieuse fête du cochon m’apparait d’autant plus important que le même se prévaut de la défense animale pour amadouer la population locale et assurer la base  clientéliste qui l’a fait élire, en le rendant si fallacieusement sympathique. Pareille initiative de démystification m’apparait donc à priori éminemment salutaire. Toutefois, ne connaissant pas l’ association par qui le scandale arrive, quand bien même m’apparait-il si éminemment salutaire,  je parle donc avec la réserve et la prudence qui s’imposent en pareille circonstance…

Post-scriptum : Gilles Wobedo, opposant de la première heure de la municipalité FN de Hayange, dont j’ai déjà parlé ici à plusieurs reprises, vient de publier ceci sur son compte facebook. ça en dit long sur le comportement particulièrement démocratique de bas de plafond qui ont élu ce maire là…

Capture.PNG

Cadeau Bonus, pour vous lectrices/teurs :

Capture.PNG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :