Bravo à cette consœur périgourdine de combat contre les #Haters

Voilàtipas que j’ai trouvé au hasard de mes pérégrinations internétiques une consœur périgourdine  énergique comme je les aime qui se livre au même genre de combat que le mien ici, sur twitter et dans les luttes quotidiennes contre ces saloperies de haters  dégénérés qui font rien qu’à nous polluer les yeux (et le cerveau) :

Capture.PNG
source

Comme l’exprime la légende de cette illustration, je ne peux qu’approuver ce constat que nous faisons tous,  si nous avons un cerveau, une morale, des valeurs et des préoccupations tournées vers la défense des droits humains les plus fondamentaux. (j’avais d’ailleurs en vertu de cette exaspération commune à l’auteure de cette initiative écrit une lettre demeurée sans réponse à la Présidente de la LDH) !

« Bien cachés derrière leurs écrans, les internautes sont nombreux à utiliser les sites d’information et les réseaux sociaux comme défouloir. « 

Depuis longtemps, je martèle ici l’idée qu’internet ne devrait plus être une zone de non droit, et qu’on ne devrait point y exprimer ce que nous ne ferions pas dans la vie IRL sans être passibles d’une sanction bien méritée. Mais il y a visiblement des têtes si dures qu’elles n’ont toujours pas compris… Et vu que notre pays est étrangement plus laxiste sur le sujet que bien d’autres qui ont durci leur législation, assortie de sanctions financières dissuasives envers ce genre de bas du front … Aussi est-il nécessaire de leur faire un dessin.  Bien sûr, je partage et soutiens avec ferveur l’heureuse initiative, ce combat là étant aussi bien sûr le mien (je faisais déjà la même chose, en gros, me limitant à twitter, tant la tâche est immense…)  :

Une Périgourdine vient de créer une page Facebook pour dénoncer, captures d’écran à l’appui, les propos « inadmissibles » qui sont légion sur la toile. Elle veut qu’ils soient punis

D’aucuns diront qu’il serait plus facile d’aller nettoyer les écuries d’Augias. « Mais je ne peux plus rester sans rien faire », dit-elle avec dans les yeux, un mélange d’exaspération et de colère.

Mardi, une Périgourdine a créé une page Facebook : « Contre la parole raciste et homophobe décomplexée sur le Net ». Parce qu’elle en marre de lire des commentaires haineux, sexistes, affreux, en bas des articles de ses médias favoris. Marre de voir Internet utilisé comme déversoir à bile sans que cela soit puni, ou presque.

« Sur cette page, j’invite tout le monde à faire, comme moi, des captures d’écran des propos choquants qu’on peut voir sur le Internet et à les publier », explique-t-elle.

Un grand bravo à cette hautement nécessaire initiative.  Nous ne sommes pas assez nombreux à œuvrer dans ce sens.  Merci Madame. 😉

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :