#Terrorisme d’extrême-droite : le jour du sacre, #Macron a trouvé son Ravaillac

Capture.PNG

Précisément le jour du sacre de l’empereur, à moins que ce ne soit celui de Jupiter (m’en fous, je suis athée, le roi est mort, et Dieu aussi), à Versailles (rien que ça…),  on a donc réussi à  (enfin ! Le peuple se languissait d’être tant diverti !) trouver un Ravaillac pour tenter de l’assassiner. Un type proche de l’extrême-droite, qui plus est. De quoi,  pour le monarque absolu,  se poser encore et encore, malgré la réalité (dont un ministre de l’intérieur bien proche des thèses identitaires),  en ultime défenseur de la démocratie en danger. Je suppose pourtant que des cinglés qui projettent de tuer des présidents, ça ne doit pas manquer, quelle que soit l’inimité qu’il nous inspire en effet. Voilà qui tombe pourtant fort à propos dans le storytelling des marcheurs/brasseurs de vent, pour justifier d’un projet instituant un état d’urgence permanent – une loi scélérate – qui nous privera tous de nos libertés fondamentales. Et qui servira à tout autre chose que de lutter contre le terrorisme, comme par exemple de faire taire des contestataires du monde libéral/sécuritaire comme il va, c’est à dire mal, ainsi que s’en réjouit déjà la bave aux lèvres le patron d’un syndicat d’officiers de police

Capture.PNG

Tout est dit, et écrit. No pasaran.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s